Vendredi 26 et samedi 27 octobre 2012

Zone de Gratuité à Brest


L’attribut organise une zone de gratuité !!

L’occasion idéale pour vider les placards, rencontrer du monde et repartir avec THE objet tant convoité.

Dates

  • Du vendredi 26 octobre 2012 de 12h00 au samedi 27 octobre 2012 jusqu'à 20h00 – Brest

Zone de Gratuité à Brest

N’hésitez pas à déposer ce qui ne vous sert plus (vêtements, vaisselle, livres) avant le 25 au soir, et les 26 et 27 venez farfouiller en familles !

Et pour les gourmands

Tartes salées et petits gâteaux
à prix libre.

Une zone de gratuité, kézako ?

(Source : http://fr.ekopedia.org/Zone_de_gratuit%C3%A9)
Toute personne peut :

  • déposer ou non quelque chose,
  • prendre ou non quelque chose.

Il n’y a pas d’obligation d’amener quelque chose pour prendre autre chose. (ni troc, ni charité, ni devoir de réciprocité...)

Une zone de gratuité peut être temporaire (bout de trottoir, cage d’escalier, charrettes, caddie-gratuits , really really free market...).

Une zone de gratuité peut aussi être permanente et auto-gerée (coin d’appartement, magasins gratuits, supermarchés gratuits...)

Une zone de gratuité du fait qu’elle remet fortement en question nos habitudes de consommateur-ices peut-être ouverte : -aux débats , échanges conviviaux (rapports marchands/ gratuités/ propriétés/ lacher-prise/profits/dons...) -aux réflexions relations (dépenses/dépendances/consciences/...) -aux actions/propositions [gratuites (?) libres(?) vides(?)] On peut y tenter un geste sans buts ou une parole dégagée de tout intéret. On peut s’y débarrasser de ses oeillères et de ses illusions On peut y inventer ensemble d’autres modes de partage

Origines

Ce sont sans doute les diggers de San Francisco qui ont ouverts les premiers Magasins gratuits dans le quartier Haight-Ashbury, dans les années 1966-68.

Les magasins étaient partiellement fournis par les marchands locaux, qui, effrayés ou supporteurs des Diggers, payaient une contribution d’un pourcent (1%free) de leurs ressources à la "Free City Bank". Les autres items provenaient soient de dons , d’objets de Récupération, ou de vols. Le premier magasin gratuit s’appellait Trip Without a Ticket.

http://www.lattributbrest.org/
Posté le jeudi 25 octobre 2012
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info