Y a quoi dans la Marmite ? Restaurant coopératif à Montreuil


En septembre prochain, devrait ouvrir à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) La Marmite d’Eugène, restaurant associatif, solidaire et écologique. Cette association loi de 1901 (mais qui devrait bientôt se transformer en Scop) servira des repas à prix modérés (formule d’abonnement, pour commencer), qui pourront varier selon les ressources des clients. Mais la Marmite bouillonne encore d’autres projets...
Y a quoi dans la Marmite ? Restaurant coopératif à Montreuil

Un article de kuriakinrepris de du blog Utoplib

Présentation

« La Marmite d’Eugène a pour objectif, de servir des repas composés d’aliments issus de l’agriculture raisonnée ou biologique dans la mesure du possible, à prix coûtant, afin de rendre accessible ce type d’alimentation à toutes les classes sociales.
Nous sommes porteurs d’un projet visant à créer un restaurant associatif et coopératif.
Un lieu qui, grâce à ses prix abordables, permet à l’ouvrier, à l’employé, au cadre, au commerçant, au chômeur, et au retraité de se côtoyer le temps d’un repas. La Marmite d’Eugène soutiendra des agriculteurs et des éleveurs qui, en échange, nous garantiront des prix équitables.

Comme les AMAP, La Marmite d’Eugène veut soutenir les agriculteurs et éleveurs partenaires. Ainsi, les fournisseurs deviennent des acteurs de cette association. Ce sera grâce aux adhésions que La Marmite d’Eugène pourra soutenir les agriculteurs. En retour, les adhérents auront des prix préférentiels sur les repas. [...] Dans le même ordre d’idée, nous désirons récupérer les déchets organiques (comme les épluchures) pour en faire du compost.

Situé à Montreuil (ZI Mozinor, quartier Branly-Boissière), ce lieu ne sera certes pas luxueux, mais chaleureux, convivial, confortable et ouvert à tous. [...] Ce lieu se veut être celui où l’on nourrit le corps comme l’esprit. Il est prévu d’y organiser des expositions, des concerts, de laisser des livres à disposition… Cette Marmite proposera des événements festifs comme éducatifs : repas saisonniers, conférences, expositions, accueil des centres de loisirs pour sensibiliser les enfants à l’écologie.

Bien que ce restaurant s’inspire des cantines ouvrières du XIXe siècle, il proposera une cuisine gustative, familiale, saine, simple et économique. Pas de carte, mais un menu unique composé de deux entrées au choix, deux plats au choix et d’un dessert. Pas de service à table, mais comme dans une cantine un self donnant sur les cuisines, pour une plus grande convivialité. [...]

Mais pourquoi ce nom la "Marmite d’Eugène" ?

Eugène Varlin était un militant socialiste communard, on lui doit, (entre autre), en 1868, l’ouverture d’un restaurant coopératif "la Marmite" rue Mazarine, puis rue Larrey. C’est un succès, la Marmite ne sera fermée qu’à la chute de la Commune en 1871. Cette coopérative comptera jusqu’à 8000 adhérents. »

Toute aide (financière, matérielle, manuelle, etc.) est bien sûr la bienvenue.

Ce projet a été soutenu par Antropia, "incubateur social" lancé par l’ESSEC, qui vise à soutenir l’émergence d’entreprises sociales pérennes et à fort impact social en Ile-de-France.

Posté le mercredi 28 juillet 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info