Solidarité Internationale

Une ONG brestoise remporte le concours annuel de la Banque Mondiale


Fin novembre dernier à Washington (USA), Antoine Horellou, brestois, a porté au succès son ONG "la Voûte Nubienne" à l’occasion du prix annuel "Innovation pour l’adaptation au changement climatique" de la Banque Mondiale.

Chaque année, la Banque Mondiale, organise une compétition baptisée "place du marché des projets de développement" qui a pour but de valoriser et financer des projets d’innovation sociale, économique ou environnementale. Ces projets sont menés en majorité par des Organisations Non Gouvernementales. Le thème de la compétition est cette année "l’adaptation au changement climatique", et la Voûte Nubienne (AVN) est la seule ONG française a avoir remporté le prix.

Antoine Horellou dirige l’ONG la Voûte Nubienne avec Thomas Granier et Seri Youlou, fondateurs de ce programme d’amélioration de l’habitat des populations d’Afrique sahélienne. Entre Brest et l’Afrique sahélienne, Antoine (ci-contre devant une Voûte Nubienne avec Drissa Sawadogo, maçon "VN") fait émerger depuis 2006 cette initiative qui est aujourd’hui la seule proposition concrète pour répondre à une problématique humanitaire peu médiatisée : 70% de la population sahélienne n’a pas un accès durable à un habitat décent (selon l’agence des Nations-Unies pour l’habitat).

Dans cette vaste région semi-aride qui court du Sénégal à l’Ethiopie, l’abattage croissant des arbres, en particulier pour la construction des maisons, menace les équilibres écologiques et socio-économiques locaux. Le manque progressif de bois condamne ainsi les populations à acheter à prix fort des tôles importées dont la production et le transport génèrent des émissions de gaz à effets de serre qui viennent ainsi aggraver la désertification et les conditions de vie locales.

La Voûte Nubienne, c’est le nom d’une technique africaine de construction de toits de terre. Au Sahel cette technique est aujourd’hui la seule alternative au bois et aux tôles dont l’utilisation enferme les populations dans un cercle vicieux de pauvreté.

En vulgarisant cette technique à grande échelle, grâce au programme ‘Pour des Toits de Terre au Sahel’, l’ONG "la Voûte Nubienne" permet aux populations d’Afrique subsaharienne d’améliorer durablement leur qualité de vie.

Ce sont déjà 200 maçons sahéliens qui ont été formés par AVN. Ils ont bâti près de 1000 de ces Voûtes Nubiennes au Burkina Faso, Mali, Sénégal au bénéfice d’un dizaine de milliers de sahéliens.

- A quoi va servir ce prix ?

Après les nominations aux Tech Awards 2007 et aux World Habitat Awards 2009, le choix et le soutien de la Banque Mondiale valide à nouveaux l’importance du programme mené par AVN en lui apportant une légitimité accrue et le renom de cette institution majeure.

Ce nouvel "Investisseur Social" de 100 000$ permettra aux équipes d’AVN de confirmer à plus grande échelle la méthodologie de déploiement de la technique VN et ainsi de permettre un renversement rapide de la problématique de l’habitat en Afrique sahélienne.

Ci-contre Julia Hustwit, représentante de l’ONG "la Voûte Nubienne" aux USA, et Antoine Horellou, cette semaine à Washington avant de recevoir le prix de la Banque Mondiale.


Contact Presse :

Antoine Horellou
Directeur du développement
developpement@lavoutenubienne.org
+33 (0)6 98 21 70 00


A propos de La Voûte Nubienne

Fondée par Thomas Granier et Séri Youlou, l’association AVN et le programme « Pour des Toits de Terre au Sahel » qu elle mene, ont pour objectif de permettre la vulgarisation de la technique de la Voûte Nubienne : construction en terre crue grâce à des voûtes sans coffrage. Cette technique n’utilise ni le bois utilisé traditionnellement et responsable d’une partie de la déforestation, ni la tôle matériau cher et inadapté à l’économie et aux conditions climatiques locales. Présent dans 6 pays (Burkina Faso, Mali, Sénégal, Togo, Guinée et Côte d’Ivoire), le programme a depuis sa création une croissance de plus de 70% /an des maçons formés et des bâtiments construits.

Pour plus d’informations retrouvez-nous sur : www.lavoutenubienne.org

Télécharger le dossier de presse de la Voute Nubienne ici


A propos de la compétition DM2009

Thème du concours 2009 : adaptations au changement climatique

Il est maintenant de l’avis de tous que le changement climatique constitue un obstacle au bien-être des pays et en particulier de leurs habitants les plus démunis. Même si les efforts déployés pour réduire les gaz à effets de serre portent fruits, il n’est désormais plus possible d’échapper totalement au réchauffement et au changement climatique.

Le concours pour l’octroi de subventions sur l’adaptation au climat est axé sur trois sous- thèmes :
1. La capacité d’adaptation des communautés autochtones aux risques climatiques
2. La gestion des risques climatiques qui apporte des bienfaits multiples
3. L’adaptation au climat et la gestion des risques de catastrophe

PDF - 244.6 ko
Posté le lundi 7 décembre 2009
licence de l’article : Contacter l’auteur
  • Janvier 2010
    11:46
    Une ONG brestoise remporte le concours annuel de la Banque Mondiale
    par margouillat

    Hum ! la responsabilité incomberait donc totalement à l’investisseur

    Ces allégations se fondent sur quoi ?

    Il est évident que si j’étais maçon et qu’un client me demandait de construire une tour penchée près d’une école par exemple, je continuerai la construction avec conscience professionnelle !!!!

    Il semblerait tout de meme, qu’il existe une certaine fragilité aux eaux de pluie puisque 3 mois après la fin du chantier, le batiment était parterre, alors que des aménagements avaient été créé par les maçons VN. Le mur d’enceinte et les batiments annexes o­nt eux résistés en espérant qu’un trottoir ou une route goudronnée ne soit pas construite près de ces murs.

    Pourquoi dans le cas présent avoir fait remplacé l’équipe VN de Boromo de début de chantier par d’autres maçons ?

    S’agissant des maçons, pouvez vous nous dire qui leur procure du travail et qui par exemple les envoi sur certains chantiers hors du burkina ?
    N’existe-t-il pas un planning au sein de l’association répertoriant les chantiers en cours ?
    Je pose ces questions pour savoir s’il n’existerait pas des relations de patrons à tacherons : un lien quoi !

    Le nombre de VN durablement construits n’est pas garant de futur sinistres : il serait bien imprudent de se fier à ce seul argument
    Il serait plutot opportun de se demander si le suivi est à la hauteur du nombre croissant des constructions

  • Décembre 2009
    08:36
    Une ONG brestoise remporte le concours annuel de la Banque Mondiale
    par AVN

    AVN tient à apporter les précisions suivantes sur le sinistre évoqué par Margouillat :

    Sur le chantier en question, et malgré les mises en garde répétées des maçons VN ayant réalisé les travaux de gros oeuvre, le client, maitre d’oeuvre de son chantier, n’a pas respecté les consignes strictes liées à la mise en place des ouvrages permettant l’éloignement définitif des eaux de pluies des assises de la construction. De plus des ouvrages de finitions extérieures (dallages de propreté) réalisés hors du contrôle de ces maçons VN ont concentré ces eaux de ruissellement sur les fondations permettant leur infiltration et l’affaiblissement du bâtiment.
    AVN rappelle l’obligation faite aux clients du concept VN de respecter les conseils de mise en oeuvre et d’entretien prodigués par les maçons VN formés, et fait mention des quelques 800 VN durablement bâties depuis l’ouverture du programme il y a plus de 10 ans.

  • Décembre 2009
    15:00
    Une ONG brestoise remporte le concours annuel de la Banque Mondiale
    par margouillat

    Une solution à priori très séduisante....quand tout se passe bien
    Car pour certains, l’aventure se termine bien mal
    Telle l’auberge akilisso à bobo-dioulasso qui après 3 mois de construction s’est complètement effondrée

    ici : http://www.auberge-akilisso.com/