U2GUIDE : voyager de façon collaborative et solidaire


Lancée en 2014, U2GUIDE a été la première plateforme collaborative à mettre en relation guides locaux, agences de voyage alternatives et voyageurs afin de transformer le voyage en une véritable expérience humaine. Portant haut les valeurs du tourisme éthique et solidaire, la structure soutient également les associations locales et ONG à travers son fonctionnement « profit for non-profit ».


Découverte, hospitalité et… éthique

En 2018, la plateforme en ligne de U2GUIDE fédère une communauté de 100 000 personnes, voyageurs et guides, qu’ils soient professionnels ou non. L’expérience de voyage au sein de la communauté repose sur la réalisation de courtes activités originales, immersives ou plus traditionnelles dans lesquelles les guides locaux passionnés jouent un rôle d’accueil prépondérant. La découverte du désert d’Agafay en side-car, du parapente au Népal, la découverte de Madrid avec une journaliste… sont autant d’expériences à réserver en ligne. L’enjeu pour la plateforme est aussi de pouvoir accompagner les guides, qu’ils fassent partie d’agences de voyage alternatives ou non, dans le développement de leurs compétences et de leur réputation.

Une approche « expérientielle » paradoxalement validée a posteriori par le géant de l’économie collaborative du voyage, Airbnb. Ce dernier a mis en place en 2016 une offre non plus seulement autour de l’hébergement chez l’habitant, mais aussi de « l’expérience » à travers la rencontre de locaux dans le cadre d’une activité. Pas de quoi inquiéter U2GUIDE, qui travaille sur sa position très particulière dans le secteur : « On est un peu les Max Havelaar du voyage, explique en souriant l’un des trois co-fondateurs, Éric Mangin. Si l’on compare notre activité au chocolat, nous ne sommes pas les seuls à en faire et n’avons pas la prétention de le réinventer, mais nous avons des exigences et des engagements particuliers en termes éthiques et solidaires. En outre, nos membres apprécient tant notre chocolat que notre portée solidaire. »

Dans le cadre d’une économie collaborative où la mise en concurrence est très facile pour l’utilisateur, cette différenciation entre simple économie collaborative et économie collaborative solidaire peut être essentielle pour les voyageurs. Paul Ziadé, également co-fondateur du site, précise toutefois : « Nous ne nous adressons pas à une niche de voyageurs, mais à tout le monde. Et tout le monde n’a pas encore commencé à changer sa façon de consommer et de voyager. Mais cela change : à qualité égale, aujourd’hui tout le monde choisira l’équitable ! Les choses bougent. »


Créer de l’impact social grâce au voyage

« Notre démarche sociale et solidaire passe par le « profit for non-profit », c’est-à-dire une redistribution des richesses », explique Éric. Un fonctionnement qui repose d’abord sur une bonne connaissance des ONG locales et internationales sélectionnées par U2GUIDE (dont les trois co-fondateurs sont issus de l’humanitaire). Sur la plateforme, seules ces ONG de confiance seront habilitées à recevoir des dons. La plateforme compte aujourd’hui une quarantaine de partenaires culturels, environnementaux et solidaires dans les pays de destination des voyageurs : ce sont à la fois de petites ONG et des structures importantes comme CCFD Terre Solidaire, Action Contre la Faim US ou Instituto Terra.

Les financements sont issus d’une part du reversement de 50% des profits de la plateforme à ces ONG de confiance, sélectionnées selon des critères empruntés à Epic Foundation. D’autre part, 1% de chaque transaction faite sur le site soutient l’ONG que le voyageur a choisi, parmi les structures listées par U2GUIDE. Enfin, les guides peuvent également décider de partager un pourcentage de leurs gains avec la structure de leur choix.

« A travers la démarche « profit for non-profit », il s’agit de booster l’économie des communautés locales », explique Paul : « Par exemple en venant soutenir l’entreprenariat local, mais aussi en contribuant à construire une école… » Les associations soutenues se trouvent aux quatre coins du monde, comme les expériences de voyage proposées, avec un développement particulièrement important de l’activité de la plateforme en Amérique du Sud, en Asie et en Europe de l’Ouest. Ce n’est pas étonnant : selon Paul et Éric, c’est dans ces deux premières aires géographiques que les personnes ont le plus recours au collaboratif.


Cet article est repris du site http://www.lelabo-ess.org/u2guide-voyager-de-facon-collaborative-et.html
Posté le mardi 5 juin 2018
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info