Trente indicateurs pour mesurer l’efficacité de l’utilisation des ressources dans l’UE


Eurostat, l’office statistique de l’Union européenne, publie aujourd’hui pour la première fois le tableau de bord européen sur l’efficacité de l’utilisation des ressources1. Le tableau de bord présente un ensemble de 30 indicateurs suffisamment robustes et facilement compréhensibles qui sont destinés à évaluer l’utilisation des ressources naturelles dans l’UE et à mesurer les progrès accomplis vers une économie économe circulaire et efficace dans l’utilisation des ressources.

Trente indicateurs pour mesurer l’efficacité de l’utilisation des ressources dans l’UE
Les indicateurs du tableau de bord fournissent l’appui statistique nécessaire à l’initiative pour "Une Europe efficace dans l’utilisation des ressources" 2, l’une des sept initiatives phares de la stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Les indicateurs serviront de base à l’analyse annuelle des progrès réalisés par l’UE. 

Notre économie et notre qualité de vie dépendent grandement des ressources naturelles. S’assurer que ces ressources de plus en plus rares et coûteuses circulent et créent de la valeur dans l’économie est une manière de soutenir la croissance et l’emploi. L’initiative pour "Une Europe efficace dans l’utilisation des ressources" encourage l’utilisation efficace des ressources dans les politiques économiques, énergétiques, des transports, de la construction, de l’agriculture et de la pêche ainsi que du développement régional. Une feuille de route 3 définit les objectifs à moyen et long terme ainsi que les moyens nécessaires pour les atteindre. La publication du tableau de bord constitue donc une étape importante dans la mise en place d’un système de suivi efficace. 

Pour Walter Radermacher, directeur général d’Eurostat : “Mesurer l’efficacité de l’utilisation des ressources est un défi statistique. Le tableau de bord propose une première série d’indicateurs couvrant les thèmes abordés par la feuille de route. Les ressources naturelles telles que les matières premières et les minerais, l’air pur et l’eau, les terres arables et les ressources halieutiques, sont fondamentales pour notre qualité de vie. Assurer une utilisation plus raisonnée de ces ressources est une initiative clé pour l’avenir. Ce tableau de bord doit donc être de nature à intéresser non seulement les responsables politiques, mais également tous les citoyens.” 
 


Structure du tableau de bord
La liste des indicateurs s’appuie sur des consultations organisées par la Commission européenne, ainsi que sur les conclusions de panels d’experts ainsi que de statisticiens et d’économistes spécialisés en environnement. Elle prend en considération tant le besoin de fixer des objectifs que de disposer de données statistiques de qualité. 

Le tableau de bord repose sur les statistiques les plus récentes d’Eurostat, de l’Agence européenne pour l’environnement, du Centre commun de recherche de la Commission européenne ainsi que sur d’autres sources internationalement reconnues. Il s’articule autour : 
  • d’un indicateur principal sur la productivité des ressources ; 
  • d’un tableau de bord d’indicateurs centrés sur les problématiques des sols, de l’eau et du carbone ; 
  • et d’un ensemble d’indicateurs spécifiques axés sur les sous-thèmes de la feuille de route : ’Transformer l’économie’, ’Nature et écosystèmes’ et ’Secteurs clés’. 

Ces indicateurs sont expliqués brièvement en annexe. 

Les indicateurs du tableau de bord couvrent en général la période 2000-2012, sous-réserve de la disponibilité des données. Le tableau de bord sera constamment mis à jour et évoluera pour couvrir les demandes futures. Pour le moment, le tableau de bord présente la ventilation par secteur économique pour certains indicateurs. À l’avenir, ce type de ventilation sera étendu à d’autres indicateurs. 
 
Par défaut, le tableau de bord présente les données de la Belgique, premier pays apparaissant dans la liste des États membres, soit parce que l’agrégat UE n’est pas disponible pour l’indicateur, soit parce qu’il est plus pertinent pour certains indicateurs d’analyser les données à l’échelle des États membres. Les données de l’UE et des autres États membres peuvent être sélectionnées à partir de la liste de pays. 

Source : Eurostat


Cet article est repris du site http://www.institut-economie-circulaire.fr/Trente-indicateurs-pour-mesurer-l-efficacite-de-l-utilisation-des-ressources-dans-l-UE_a391.html
Posté le mercredi 11 décembre 2013
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info