Tourisme solidaire et coopération décentralisée, les liens du partenariat


Les relations de coopération décentralisée avec des collectivités étrangères permettent de promouvoir et de développer des pratiques responsables et durables notamment sur le thème du tourisme solidaire. Les collectivités s’appuient sur l’expertise d’acteurs de l’économie sociale et solidaire pour mener des expériences de terrain. Rencontre avec Bernard Schéou, enseignant chercheur, administrateur de Tourisme et Développement Solidaire (TDS) et membre du bureau de l’Association pour le tourisme équitable et solidaire (ATES), pour discuter des formes de partenariats.

Un article repris du site du RTES Réseau des Territoires de l’Economie Solidaire] par Scop La Peniche - le 25 juin 2009

L’ESS et la coopération décentralisée, des alliés naturels

Accroître l’autonomie des populations et améliorer les conditions économiques et sociales sont les objectifs poursuivis par les collectivités territoriales dans les projets de coopération avec les pays dit du Sud. A travers les pratiques telles que le commerce équitable, l’organisation coopérative, le micro-financement... l’économie sociale et solidaire porte, au Nord comme au Sud, les principes et les expériences qui répondent à ces objectifs. « Ce lien entre la coopération et l’ESS sera d’autant plus efficace à atteindre ces objectifs qu’il existera une transversalité entre services compétents, souligne Bernard Schéou. A travers la formation, l’appui à la création d’activités économiques, l’enjeu est de favoriser un processus de développement local. »

Des partenariats multi-formes

Conseil, assistance, mise en œuvre du projet, l’appui des acteurs du tourisme solidaire aux collectivités est divers. La Région Pays de la Loire a fait appel à Tourisme et développement solidaire (TDS) pour une mission d’expertise sur le tourisme rural dans la région d’Agadir au Maroc. Autre exemple, en coopération avec la région de Tombouctou au Mali, la région Rhône-Alpes devrait financer un campement touristique dans le cadre des activités que TDS développe là-bas et ce, en cohérence avec le programme d’appui au développement local de la Région Rhône-Alpes. D’autres partenariats avec les collectivités territoriales passent par le soutien de celles-ci à la vente de séjours de tourisme solidaire par exemple dans les comités d’œuvres sociales. Enfin, la région Ile de France propose de financer des programmes de recherche associant chercheurs et acteurs de la société civile (PICRI), « notre projet de recherche qui associe le laboratoire C3ED et l’ATES sur la construction d’une grille d’évaluation interculturelle des membres de l’ATES et de ses partenaires au Sud a été retenu par la région, note Bernard Schéou. »

Des outils pour structurer les projets

Dans le partenariat entre les collectivités territoriales et les ONG, on assiste à une demande d’outils techniques constate Bernard Schéou. « Dans leur souci de soutenir des projets inscrits dans une démarche responsable et durable, les collectivités sont en demande d’une grille de critères afin de sélectionner les projets de tourisme solidaire pour lesquels les associations sollicitent leur soutien financier. ». Lancé en 2006, un chantier « Coopération décentralisée, tourisme responsable et solidaire et développement des territoires » mené par la Commission nationale de la coopération décentralisée (CNCD), sous la présidence de Jean-Claude Mairal, vice-président du Conseil régional Auvergne a donné lieu à l’édition d’un document technique destiné aux collectivités territoriales. Basé sur les expériences françaises et européennes, ce vademecum est un véritable guide pratique pour toute collectivité souhaitant mettre en œuvre dans ses coopérations une activité touristique solidaire et durable. Plus récemment, la CNCD a mis en place et inauguré fin avril une plate-forme Internet « Coopération et tourisme responsable ». Interactive, elle vise la concertation et la valorisation d’expériences entre les administrations et les organisations concernées (Ministères, AFD, Sénat, Cités-Unies,…) et entend favoriser une réflexion collective pour des projets de tourisme responsable de qualité.

Pour en savoir plus :

- Vademecum « Coopération décentralisée, tourisme responsable et solidaire et développement des territoires » et autres informations sur la coopération décentralisée sur le site du CNCD.

- Sur le site de l’ATES, vous trouverez des liens vers des associations de tourisme solidaire membres.

Le portail www.cooperation-tourisme.org est réservé aux utilisateurs identifiés, un contact est proposé en page d’accueil pour l’obtenir.

a
Posté le samedi 27 juin 2009
licence de l’article : Contacter l’auteur