Salon Primevère 2012 – Impliquez-vous !


Le salon Primevère (24, 25 et 26 février – Eurexpo) est le rendez-vous régional de l’écologie et de l’alternative. Depuis plusieurs années les acteurs du numérique libre se mobilisent pour y sensibiliser les visiteurs aux enjeux du libre. Ils se retrouvent autour de « L’Espace numérique libre » du salon, qui sur près de 100 m2 offre l’espace nécessaire à la rencontre et au partage.
L’enjeu est à la fois de montrer des solutions alternatives pour s’équiper et utiliser l’ informatique autant que de sensibiliser aux enjeux éducatifs, citoyens, culturels liés aux libertés numériques.
Cette manifestation est une occasion unique de promouvoir des usages écologiques et citoyens des technologies numériques, auprès d’un nombre important de visiteurs (environ 30 000).
La mobilisation de tou(te)s est nécessaire pour assurer l’accueil, l’information, la sensibilisation, l’apport de ressources adaptées à la diversité des demandes exprimées par les visiteurs !

* Le thème principal des rencontres 2012 est « Le temps de l’écologie ».

Les Espaces publics numériques ont toute leur place sur cet espace pour faire découvrir leurs missions auprès de nombreux citoyens qui, encore souvent, les ignorent.

L’espace est animé par le Comité de pilotage du libre dans le Rhône et la Coordination Rhône-Alpes pour l’Internet accompagné (CoRAia). Comme les années précédentes, les arts numériques libres et du matériel écologique seront sur l’espace pour offrir une panoplie complète des biens communs numériques libres et des solutions pour réduire l’impact de l’informatique sur l’écologie.

Une nouvelle formule avec un espace très ouvert constitué de pôles devrait permettre d’inciter les visiteurs à venir poser des questions et s’informer sur les moyens d’accéder aux biens communs numérique libres, notamment, via les EPN et les associations qui militent pour leur diffusion et leur protection.
Les membres des réseaux d’EPN sont invités à se mobiliser pour :

- assurer l’accueil, l’information avec les visiteurs,

- proposer sur un/plusieurs des pôles une « mini-animation » déclinables/renouvelables

- mettre à disposition des ressources pouvant être partagées avec les visiteurs.

Le calendrier pour noter vos présences possibles – une 1/2 journée de présence est déjà une contribution significative !
Les pôles sur lesquels vous préférez être positionnés et
Les « mini-animations/démonstrations/ressources » que vous pouvez proposer ou suggérer.

Ces pôles permettront de rendre lisibles le libre via ses usages, ils seront au nombre de six :

  • Enfants numériques libres

Réservé aux enfants, ce pôle leur permettra de découvrir, essayer, et s’amuser avec des logiciels et des services libres.

  • Association et numérique libre

Utiliser le libre dans mon association : pourquoi et comment ? Présentation de logiciels et ressources numériques libres particulièrement adaptés à la vie associative pour faciliter la vie interne de l’association, sa communication et ses activités. Souvent, ils mettent en cohérence les outils employés et les objectifs poursuivis par l’association : mutualisation, partage, ouverture, etc.

  • Culture libre

Expression, création, production, diffusion, usages : ce pôle fournira ressources, outils et réflexions sur la culture à l’heure du numérique. Ce pôle abordera la question des licences favorisant la libre circulation des biens culturels et artistiques.

  • Éducation, parentalité

En tant qu’éducateurs et/ou parents, comment accompagner les usages du numérique ? Comment le libre peut contribuer à développer des pratiques de consom’acteurs ? En quoi le libre peut aider à renforcer la citoyenneté numérique. Des réponses seront proposées par des acteurs de l’accompagnement vers le numérique.

  • Migrer vers les logiciels libres

Vous êtes motivés pour passer au libre ? Comment y venir sans perte de données et d’expérience ? Migrer brutalement ou progressivement ? A chacun sa solution selon ses habitudes et ses besoins. Des démarches et outils seront proposés pour vivre la transition en toute sérénité, notamment grâce à des acteurs de proximité : Groupes d’utilisateurs de logiciels libres (GULL) et Espace publics numériques (EPN).

  • Numérique libre et durable

Comment réduire l’empreinte écologique du numérique ? Comment accroître la durée d’usage des équipements, leur donner une seconde vie ? Ce pôle présentera une nouvelle approche du cycle de vie des machines ainsi que des recommandations pour utiliser le numérique en gaspillant le moins possible.

Ils devraient accueillir en leur sein un mini « tiers-lieu » temporaire rassemblant développeurs, médiateurs numériques, bricoleurs ARDUINO, organisé en partenariat avec Zoomacom (Loire).

Posté le dimanche 29 janvier 2012
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info