Retour sur les balades


Deux balades ont eu lieu le vendredi 20 mars et le samedi 21 mars. Retour sur ces deux temps forts.

Le vendredi, c’est avec une quinzaine de cyclistes que des adhérents de BAPAV se sont élancés. Partis du jardin partagé de Keredern, sobrement intitulé » le jardin d’edern », les participants ont pédalé sur environ 6 km en direction d’un autre jardin partagé, celui de Gouesnou.

Ce trajet, de niveau facile, s’est déroulé dans la bonne humeur. Cela a pu être l’occasion de mettre en selle des personnes n’ayant pas l’habitude de se déplacer à vélo, notamment grâce au prêt de vélo du service sport et quartier de la ville de Brest.

Pendant le trajet, les cyclistes ont pu apprécier les paysages de la véloroute des abers, déguster un goûter et recevoir un nain de jardin en récompense des efforts fournis. Et une fois sur place de nombreuses animations autour du jardin étaient proposées. (photos à venir)

Merci à tous pour la réussite de cette balade, notamment Vert le Jardin, Brest à Pied et à vélo et leurs adhérents, ainsi que le service sport et quartier de la ville de Brest.

Le samedi, autre ambiance, mais toujours aussi détendue, autour d’une collecte de déchets avec Surfrider Foundation Bretagne.
Surfrider Foundation est une association ayant pour but la défense, la sauvegarde, la mise en valeur et la gestion durable de l’océan, du littoral, des vagues et de la population qui en jouit.

Dans ce cadre, il a été demandé à Brest à Pied et à Vélo d’organiser un trajet à vélo, pour se rendre sur le lieu de collecte. Nous sommes donc partis à 13h30 du centre nautique de Brest, au port de Moulin Blanc, pour nous rendre à l’anse du Camfrout, au Relecq-Kerhuon.
16 cyclistes (dont 4 jeunes) ont effectués 8 km aller-retour. La collecte s’est ensuite déroulée sous les ponts qui enjambent l’Elorn côté Relecq-Kerhuon, avec une sensibilisation à l’environnement par les animateurs de Surfrider.
On y a trouvé un nombre important de bouts de verre mais également des bouts de métaux, et la star (malheureusement) des déchets, du plastique (bouteilles, sac,…).

Au retour un goûter convivial a permis de comprendre « que le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit. On économise ainsi des matières premières et on évite les coûts lés à son traitement ».

Merci aux animateurs et bénévoles de Surfrider, ainsi que ceux de BAPAV, qui ont permis de faire de cette balade une réussite !

vague surfrider
vélo surfrider
collecte déchets
recyclage cadre vélo

Cet article est repris du site http://bapav.infini.fr/2015/03/23/retour-sur-les-balades/
Posté le lundi 23 mars 2015
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info