Renforcer le lien entre agriculteurs et consommateur - Plan d’action pour développer les circuits courrs

Ministère de l’Agriculture et de la Pêche


« Les circuits courts, qui recréent du lien entre les consommateurs et les agriculteurs, contribuent au développement d’une agriculture durableet d’une consommation responsable. Ils recèlent un potentiel de développement important permettant de mieux valoriser les productions, de créer des emplois et de mettre en place une nouvelle “gouvernance
alimentaire” à l’échelle des territoires. C’est le sens du plan d’action et des 14 mesures que j’ai présentées aujourd’hui et qui seront déclinées dans chacune des régions ».

Michel Barnier, Ministre de l’agriculture et de la pêche

Renforcer le lien entre agriculteurs et consommateur - Plan d'action pour développer les circuits courrs

Document issus du Ministère de l’agriculture et de la Pêche


Qu’est-ce qu’un circuit court ?

Un circuit court est un mode de commercialisation
des produits agricoles qui s’exerce soit par la vente directe
du producteur au consommateur, soit par la vente indirecte
à condition qu’il n’y ait qu’un seul intermédiaire.
Quelques exemples de vente directe du producteur
au consommateur :

► la vente à la ferme
(panier, cueillette, marché à la ferme, etc...),

► la vente collective
(point de vente collectif ou panier collectif),

► la vente sur les marchés,

► la vente en tournées ou à domicile,

► la vente par correspondance (internet, etc...),

► la vente organisée à l’avance (Association pour
le maintien d’une agriculture paysanne - AMAP).
Quelques exemples de vente indirecte
avec un seul intermédiaire :

► la restauration (traditionnelle, collective,...)

► un commerçant-détaillant (boucher, épicerie de quartier,
GMS, etc...)

Quelques chiffres clés

Ce mode de commercialisation
est assez largement répandu,
en France, notamment dans le
sud est et dans le nord du pays :

► 88600 exploitations agricoles
réalisaient de la vente directe
en 2005, soit 16,3%
des exploitations agricoles
dont 47% qui transforment
les produits.

► Ces exploitations représentent
une part importante de l’emploi
agricole avec 26,1% du total des
UTA (Unité de Travail Agricole).

► Les marchés de producteurs
représentent en 2007 plus
de 1000 exploitations
et 100000 consommateurs.

DEVELOPPER LES CIRCUITS COURTS : UN PLAN D’ACTIONS
EN 4 AXES ET 14 MESURES

Premier axe :
améliorer les connaissances
sur les circuits courts
et les diffuser

Deuxième axe :
adapter la formation
des agriculteurs

Troisième axe :
favoriser l’installation
d’agriculteurs en circuits courts

Quatrième axe :
mieux organiser
les circuits courts
Le

Tout le texte dans le document joint

Posté le jeudi 23 avril 2009
licence de l’article : Contacter l’auteur