Habiter nos territoires - Expression multimédia et vivre ensemble - Brest 12 et 13 mars 2009

Rencontre avec Joël Coché de l’association Défis de Lanester

Les participants à Ecrits Ecrans Publics 2009


- Service Internet et expression multimédia : Peux tu te présenter et présenter l’association Défis ?

- Joël Coché : Je m’appelle Joël Coché, alias Arto Rimbur, alias Roger J Giquel, alias... La vie est trop courte pour n’en vivre qu’une seule. J’ai une disponibilité quasi-totale pour réfléchir, créer et concrétiser des projets toujours collaboratifs dans les domaines de la culture et du solidaire. Je n’emploie pas social à dessein car je ne souhaite pas être enfermé dans une vocation essentiellement sociale. J’ai créée l’art s’emporte avec Nadine Thouvenin qui a ensuite réalisé le musée éphémère à Lorient. J’ai créée DÉFIS avec Gilles Le Couster. DÉFIS n’est pas que le défi numérique. Sous son égide un webzine est né Ze-News et j’organise également le printemps des poètes 2009 au pays de Lorient du 1er au 31 mars avec le soutien de la DRAC.

- SIEM : Pourquoi cette association ?

- JC : Défis est née en novembre 2007 sur le constat qu’une partie importante de la population n’a pas accès à internet, et que cela constitue un handicap rédhibitoire pour l’insertion des personnes défavorisées au même titre que l’illettrisme ou l’absence de permis de conduire, l’association a choisi de concentrer ses efforts initiaux sur la réduction du fossé numérique. Nous avons à ce jour 3 salariés sous contrat aidés mais une fragilité financière de cristal.

- SIEM : Vous présenterez aux rencontres Écrits écrans publics le projet Ze-News, de quoi s’agit il ?

- JC : Nous serons présents avec quelques habitants du quartier qui font partie du comité de rédaction de Ze-News. Nous présenterons ce webzine issu du quartier et son ambition à progressivement y intégrer des rédacteurs novices dans une recherche de qualité. Nous avons une ambition économique sur ce modèle d’information et d’accès à la connaissance de proximité ouverte. Nous présenterons également l’action relative au printemps des poètes 2009 et notamment la poésie dans les cages d’escalier et les appartements.

- SIEM : Quelles sont tes attentes pour ces rencontres ?

- JC : Elles sont simples. Nous aimons nous nourrir des projets existants, les comprendre, les intégrer dans notre démarche. Nous souhaitons être associés à tout les projets innovants nécessaires et fédérer les énergies pour des actions communes en réseau. Nous attendons aussi d’être reconnus dans notre singularité. Nous croyons à l’addition des singularités gage de créativité et de réactivité plutôt que de se fondre dans un socle commun où la recherche permanente des consensus gomme tous les désirs d’émancipation.

L’adresse originale de cet article est http://www.participation-brest.net/article1266.html
Posté le dimanche 1er mars 2009
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info