Recherche-action sur la consommation collaborative en Bretagne : premiers résultats et perspectives

Alors que le recensement des initiatives se poursuit, nous lançons depuis le mois de novembre plusieurs séries d’ateliers sur les nouveaux usages de consommation


Lancée en avril dernier, la recherche-action sur les dynamiques territoriales de la consommation collaborative en Bretagne est portée par l’association Collporterre, en partenariat avec l’Institut des Mines Télécom et soutenu par la Région Bretagne. Elle associe également les différents membres du groupe de travail qui enrichissent de par leur regard et expériences cette démarche.
Recherche-action sur la consommation collaborative en Bretagne : premiers résultats et perspectives

Que vous soyez un adepte de la consommation collaborative ou un simple curieux, voici quelques éléments pour vous tenir au courant des réflexions et avancées du projet !

Plusieurs centaines d’initiatives basées sur le partage entre pairs !

Le recensement constitue la première étape de cette recherche-action. Il doit permettre de mieux comprendre la réalité du mouvement en Bretagne, quels secteurs sont concernés, quelles types de structures, quelle répartition géographique (rural/urbain), quel poids pour les plate-formes numériques etc.

Nous avons déjà recensé plus de 300 initiatives dont le siège sociale est située sur les cinq départements, parmi lesquelles 262 AMAP ! Ce qui explique cette répartition des secteurs de consommation :

Parallèlement à ce recensement, nous avons créer un espace pour permettre à ceux qui le souhaitent (usagers, consommateurs, entrepreneurs, etc) de référencer et faire connaitre une initiative de consommation collaborative. Cet outil permet en effet de valoriser ces projets à travers une cartographie interactive et enrichie l’analyse.

Ainsi, parmi la quarantaine de projets déjà recensés en ligne par les internautes, les secteurs sont davantage répartis entre l’alimentation, les initiatives généralistes (Systèmes d’Échanges Locaux par exemple) et l’équipement/habillement/recyclage :

N’hésitez pas à renseigner les initiatives que vous connaissez et à faire circuler le lien du wiki : www.bretagne-consommation-collaborative.net. Pour plus de détails, retrouvez aussi les premiers résultats de ce recensement présentés lors de la dernière rencontre du groupe de travail du 22 octobre dernier.

Lancement d’une série d’ateliers participatifs

Parallèlement au recensement, nous avons débuté une série de six ateliers sur les nouveaux usages de consommation, en partenariat avec les trois cantines de l’ouest (Brest, Rennes et Nantes) et le collectif Humus user Lab. L’objectif est de mieux comprendre la façon dont les usagers consomment aujourd’hui, s’ils utilisent ou non des services de consommation collaborative, leurs motivations (et les freins éventuels), ainsi que le type de services utilisés et plus globalement, leur rapport au numérique.

Le premier atelier s’est tenu le 13 novembre dernier à la Cantine de Nantes, en compagnie de trois porteurs de projets locaux (My cooker, Talentroc et I Lok you) et d’une douzaine d’usagers. Voici les principaux temps forts de la soirée :

  • Cartographie des pratiques de consommation
    Cette première partie a permis de cartographier et d’échanger sur les pratiques quotidiennes des participants, en questionnant l’usage du numérique et des échanges pair-à-pair.
  • Retour d’usage des plate-formes
    Après ces discussions, le deuxième temps était consacré à « l’expérience utilisateur » de trois plate-formes numériques (My cooker, Talentroc et I Lok you) en présence des porteurs de projets locaux. Ces périodes de test ont permis aux participants de découvrir de nouveaux services de consommation collaborative, tout en fournissant des informations précieuses aux entrepreneurs et aux observateurs !

Perspectives

Le prochain atelier se déroulera le 10 décembre à la Cantine de Rennes, avant une pause hivernale et un retour à Nantes le 12 février. Ces ateliers se poursuivront au printemps par une autre série sur le Pays de Brest pour questionner plus spécifiquement la gouvernance des projets de consommation collaborative, les usages en milieu rural ainsi que les liens entre les initiatives locales et nationales.

D’ici là, nous diffuserons des questionnaires auprès des utilisateurs, ainsi que des monographies de porteurs de projets pour enrichir l’analyse.

Que vous soyez porteur d’un projet, adepte de services de consommation collaborative ou simplement intéressé par la démarche, vous pouvez contribuer :
- au recensement
- aux ateliers
- au groupe de travail

Et n’hésitez pas à relayer l’information autour de vous !

Contact : gwendal.briand@collporterre.org
Posté le mardi 3 décembre 2013
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-sa) info