Quand les coopérents sont des adolescents : Les coopératives Jeunesses de Services québécoises !

Un outil d’apprentissage et de promotion du modèle coopératif auprès des jeunes.


Motivé par sa mission de développer et de promouvoir la coopération du travail comme alternative de création d’emplois, le Réseau de la coopération du travail du Québec introduit en 1988 le projet CJS au Québec. En 21 ans, des CJS ont été créées dans environ 200 communautés du Québec, ce qui représente :
- 1 551 projets estivaux
- 20 000 jeunes coopérants
- 685 000 heures de travail
- 6,4 millions de dollars de revenus obtenus par les coopérants
- 600 partenaires !

Les Coopératives jeunesse de services (CJS) regroupe de douze à quinze jeunes filles et jeunes garçons âgés de 12 à 16 ans. Ensembles et avec l’appui de leur communauté, ils relèvent le défi de mettre sur pied leur entreprise de type coopératif afin de se créer un emploi dans leur localité. Ces jeunes offrent de nombreux services à la communauté (travaux de peinture, gardiennage, tonte de pelouse, etc.)

Les jeunes des coopératives jeunesse de services se dotent d’une structure décisionnelle coopérative et se répartissent les tâches et responsabilités afférentes à la gestion de leur coopérative et aux services qu’ils choisissent d’offrir à leur communauté. Elles et ils bénéficient donc d’une formation pratique et intensive en entrepreneurship collectif.

La CJS naît de la mobilisation des ressources du milieu : un organisme local contacte l’Organisation régionale de développement CJS de sa région, qui l’informe du projet et l’aide à créer son comité local (groupes communautaires, entreprises privées, CLSC, municipalité, conseil d’établissement, etc.) et à faire le nécessaire pour démarrer son projet.

Objectif :

Favoriser chez les adolescents une prise de conscience de leurs capacités et de leur responsabilité collective afin qu’ils transforment leur milieu selon leurs besoins et leurs aspirations.

Les quatre dimensions significatives du projet :

- L’Expérience CJS, comme milieu de vie
- L’Entreprise CJS pour préparer les jeunes au marché du travail
- Le Projet communautaire CJS rassemble les force communautaires et économiques du milieu
- L’Effet CJS crée donc une dynamique en perpétuelle transformation !

La pédagogie coopérative :

La volonté première du projet CJS est d’offrir aux coopérantes et coopérants un milieu propice aux apprentissages relatifs, entre autre, à l’exercice du pouvoir démocratique, à la gestion d’entreprise collective et à la réalité du travail. La qualité de ces apprentissages est grandement influencée par l’approche pédagogique coopérative mis en place au sein du projet.

Les principes pédagogiques appliqués développent chez les jeunes la responsabilisation personnelle et mutuelle, la solidarité, la motivation ainsi que la compréhension réelle de l’utilité des apprentissages. Ainsi, les coopérantes et coopérants en viennent graduellement à prendre en charge leur projet. Cette prise en charge de la CJS se fait en fonction du rythme, de l’intérêt et de la capacité d’apprentissage de chacune et chacun des jeunes et du groupe de jeunes.

Les effets bénéfiques sur le jeune :

Au fil des années, de nombreux témoignages ont été recueillis afin de connaître ce que le projet avait apporté aux jeunes ; la CJS leur a permis notamment d’aquérir du leadership, d’apprendre à communiquer et à donner son opinion, prendre des décisions, résoudre des problèmes, apprendre à s’organiser, être en lien avec des personnes significatives (animateurs, comités locaux, parrains, la communauté, etc.), et même de gagner sa vie tout en se préparant au marché du travail !

Donc une CJS, c’est :

- Une expérience d’apprentissage impliquant l’appropriation et la mise en place d’une pédagogie favorisant l’empowerment des adolescents, par l’ensemble des personnes impliquées dans le développement du projet ;

- Un projet d’éducation coopérative, un moyen de donner aux jeunes coopérants un espace, des ressources afin de favoriser le développement de leurs potentialités et les initier à l’entrepreneuriat coopératif par la création de leur projet d’entreprise collectif ;

- Un moyen de former des animateurs afin de les habiliter à accompagner les coopérants dans la prise en charge individuelle et collective de leur projet coopératif ;

- Un projet collectif qui requiert la mise à contribution d’acteurs des différents secteurs de la communauté où il s’implante.

A quand les Coopératives Jeunesses de Services en France ?

Pour plus de renseignement, n’hésitex pas à consulter le site du Réseau de la coopération du travail au Québec, le site des Coopératives Jeunesses de Services ou encore le bilan d’activité des CJS !2009 !

Posté le vendredi 16 avril 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info