Quand l’économie de l’usage secoue les stratégies marketing et de communication : premier retour sur un atelier avec l’IEC


C’est plus d’une trentaine de participants – représentants d’entreprises, de collectivités, de fondations ou d’instituts de recherche – qui nous ont fait le plaisir de participer, le 11 février dernier à l’Assemblée nationale, à un atelier organisé et animé par le cabinet de consulting de Netco group. Intitulé « la communication au prisme de l’économie de l’usage », cet atelier est le fruit d’un partenariat avec l’Institut de l’Economie Circulaire.

Quelles stratégies marketing et de communication pour l’économie de l’usage ?
Quand l’économie de l’usage secoue les stratégies marketing et de communication : premier retour sur un atelier avec l’IEC
Au cœur du sujet, un questionnement sur les grandes lignes de force, mais aussi les limites, des stratégies marketing et de communication que mettent en œuvre les acteurs de l’économie de l’usage au sens large – qu’ils soient des pure player du collaboratif, des entreprises traditionnelles qui développent et testent une offre collaborative en marge de leur activité, ou encore des entreprises qui s’engagent aujourd’hui dans une transformation profonde de leur modèle pour adopter l’économie de la fonctionnalité.

Quatre heures d’échanges, denses et riches d’enseignements, autour de quelques jalons pour structurer la réflexion :
  • dresser un premier état des lieux de ce qu’est aujourd’hui la consommation de l’usage, du point de vue des pratiques et perceptions des utilisateurs finaux.

Nos remerciements vont ici à Solange Martin, sociologue membre du service Economie et Prospective de l’ADEME, qui nous a permis de partir des résultats d’une récente étude du CREDOC : Les Usages partagés comme alternatives à la possession exclusive : cartographie par type de biens, de freins et sociotypes.
 

Consultez le rapport final de cette étude .

  • mettre en lumière les tensions qui peuvent exister entre la façon dont certaines entreprises se positionnement et communiquent sur l’usage partagé, et ce que sont prêts, ou non, à accepter les consommateurs finaux. Tensions qui se jouent d’abord au niveau des valeurs en jeu dans les univers de communication déployés – entre rejet de la société de consommation et hyper-consommation.

Prochainement en ligne sur le blog, une synthèse de l’intervention de Jean-Sébastien Vignal, directeur associé du cabinet de consulting de Netco Group
 
  • interroger les conditions de rencontre de son public, compte tenu que l’offre collaborative dépend étroitement d’une « communauté », qu’il s’agit de sécuriser dans le temps, tout en la développant et donc en l’ouvrant à des profils d’usagers aux motivations hétérogènes. Conserver ses early adopters tout en élargissant ses cibles, un défi qui prend une tonalité particulière dans le cas de l’économie de l’usage.
 
Prochainement en ligne sur le blog, une synthèse de la grille d’analyse proposée par Caroline Scrive, directrice associée du cabinet de consulting de Netco Group.


L’expérience de cinq entreprises pionnières
Aux côtés des consultants du cabinet de Netco Group, cinq invités, que ce premier article nous donne l’occasion de remercier à nouveau, pour la qualité de leurs contributions et pour nous avoir permis de naviguer entre prise de hauteur théorique et retours d’expérience.

Lire la suite sur Bouger-Manger.fr


Cet article est repris du site http://www.institut-economie-circulaire.fr/Quand-l-economie-de-l-usage-secoue-les-strategies-marketing-et-de-communication-premier-retour-sur-un-atelier-avec-l-IEC_a1117.html
Posté le vendredi 1er avril 2016
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info