Panorama de l’Economie Sociale et Solidaire en Bretagne


L’Observatoire Régional de l’Economie Sociale et Solidaire (ORESS) publie aujourd’hui les conclusions de ses premiers travaux dans un panorama général de l’ESS en Bretagne, détaillé pays par pays. Basée sur les statistiques 2006 de l’INSEE, cette étude montre les grandes évolutions de l’emploi dans le secteur.

Repris d’un article publié sur le site de la Cres Bretagne, avec un fil RSS pour suivre l’actualité de ce portail de l’ESS en Bretagne

Première indication : l’ESS occupe une place non négligeable en région. Avec 133.000 salariés répartis dans 12.000 établissements, la Bretagne est la région de France dans laquelle le secteur est proportionnellement le plus présent : 13 ,5% des salariés bretons travaillent dans les établissements de l’ESS, contre 9,8% en moyenne nationale.

Comment expliquer que l’ESS soit plus développée en Bretagne qu’ailleurs ?

En premier lieu, rappelons que ce secteur regroupe trois familles d’entreprises : les associations, les mutuelles et les coopératives. Or ces dernières sont particulièrement présentes en Bretagne (20% de l’effectif salariés), grâce à l’agriculture notamment. Toutefois, ce sont les associations qui emploient la plus grande part des salariés de l’ESS. Là aussi, la région se distingue. Un élément d’explication est probablement à trouver dans la présence traditionnelle d’écoles privées à statut associatif. Autre spécificité bretonne : l’importance des activités financières. Les banques coopératives maillent l’ensemble du territoire régional, y compris en milieu rural, alors qu’elles ne sont pas si présentes sur l’ensemble du territoire national.

Cependant les dynamiques sont contrastées selon les territoires. Ainsi le poids de l’ESS est relativement plus faible dans les pôles d’emploi les plus dynamiques. Un signe que le secteur se développe surtout en réponses aux insuffisances du public et du privé ? Pas si simple, des différences liées à l’administration des territoires semblent également un rôle. Ce que l’étude montre avec certitude, c’est que l’économie sociale bretonne est à l’origine de la création de plus de 6.300 emplois entre 2002 et 2005.

Au final, le panorama montre un secteur à la fois déjà très important et toujours en essor. Une économie qui crée de l’emploi partout même si la progression est plus faible en Finistère et dans les Côtes d’Armor que dans les deux autres départements.

Ces emplois correspondent avant tout à des postes de cadres ou de professions intermédiaires et, hormis dans les coopératives, ce sont en majorité des femmes qui les occupent (64% de l’emploi dans l’ESS). Globalement, les salariés des associations sont moins bien rémunérés que dans les autres entreprises. Mais qu’en est-il des conditions de travail ? L’ORESS Bretagne planche d’ores et déjà sur une étude des conditions de travail dans les établissements de l’ESS. A suivre, donc…

- Voir la présentation complète du panorama.

Posté le mardi 14 juillet 2009