PORTES OUVERTES A CARPE DIEM en finistère


A l’occasion de sa première porte ouverte le 4 mai dernier, la SCIC Carpe Diem en finistère a reçu Nicole Poirier, directrice de la Maison Carpe Diem à Trois-Rivières au Québec.

En visite en Europe pour une semaine, elle a accepté d’être la marraine de la jeune société coopérative.
L’objectif de cette journée était d’ouvrir la réflexion, d’échanger et de faire partager une nouvelle conception de l’accompagnement des personnes dépendantes et de leur soutien au domicile dans le cadre concret d’un dispositif pluridisciplinaire.

Une vingtaine de personnes étaient présentes pour cette rencontre organisée parmi lesquelles des directeurs de maisons de retraite, psychologues, universitaires et des représentants des services de l’état. Forte d’une expérience de 15 années dans l’accompagnement des personnes souffrant de troubles cognitifs, Nicole Poirier a présenté le concept de Carpe Diem Québec. Conçue comme une alternative à la conception traditionnelle de l’accompagnement et des services, l’approche utilisée vise en priorité le respect du droit pour chaque personne de vivre son histoire jusqu’au bout dans la reconnaissance mutuelle et la dignité.

La SCIC Carpe Diem en Finistère a développé son service d’accompagnement en s’inspirant du concept développé au Québec, concept qui s’avère détenir de réels fondements scientifiques pour reprendre les propos d’un professeur du Centre Hospitalier Universitaire de Poitiers.
Soutenue dans ses idées , Mme Poirier se réjouit de voir que la demande est toujours plus forte au plan international pour la formation de l’approche Carpe Diem.
Gageons que le Finistère saura tenir ses promesses en matière de service innovant !

Posté le vendredi 18 juin 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info