Ouishare « Lost in transition »

par Lelabo

L’édition du 2015 Ouishare Fest, festival organisé par Ouishare a pour thème « Lost In Transition ? » (Égaré dans la transition). La transition économique est au cœur des travaux du Labo de l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation .

La transition économique, sociale et environnementale est un sujet central pour l’économie sociale et solidaire qui se trouve au centre d’une réinvention des manières de produire et de consommer. C’est un sujet que le Labo met au cœur de ses recherches et travaux. Ouishare questionne cette transition durant la deuxième édition de son festival : « Qu’est-ce que nous sommes en train de changer exactement ? », « Quelle direction allons nous prendre ? », « A quoi pourrait ressembler une Société Collaborative ? » peut-on lire sur le programme.

L’économie collaborative pose question : elle change la manière de concevoir l’échange, basé sur l’usage plus que sur la propriété. Elle peut permettre de réduire les déchets, la pollution ou encore la précarité économique, mais elle peut également renforcer la notion de propriété. Elle ouvrirait ainsi le champ du capital dans des domaines qui lui avait échappé auparavant, rendant chaque citoyen soucieux de rentabiliser ses biens de façon optimale dans l’échange.

Aussi, Ouishare n’hésite pas à questionner ce modèle autant qu’il le promeut. Son festival programme de nombreuses interventions dans des domaines très variés comme la culture, la cité, la décentralisation ou le mouvement des makers, … Une notion paraît cependant centrale : celle de la démocratie. La question, posée sur le magazine en ligne du Mouvement, a pu être abordée sous divers angles lors du festival.

Rendre au citoyen la possibilité d’agir, de produire, de consommer en circuit court de considérer la consommation sous un autre angle est la grande promesse portée par l’économie collaborative. Aucun secteur ne semble aujourd’hui pouvoir résister à sa progression : transports (autopartage), éducation (moocs), santé (partage de matériel médical et crowdsourcing), municipalités (vélib) et bien d’autres sont en voie d’être touchés par la mise en commun des bien ou services.


Portée par de jeunes entreprises comme Uber, AirBnB ou encore Blablacar elle tend également à devenir partie intégrante de la stratégie de grands groupes capitalistiques. Jeremiah Owyang, fondateur d’une entreprise qui conseille les marques sur leur stratégie d’économie collaborative, expliquait ainsi en ouverture du festival comment de grandes marques comme IKEA ou encore Starbucks pouvaient profiter du phénomène avec un nouveau modèle « Business, Service, Marketplace ». Les marques traditionnelles se diversifient dans le service avec l’économie collaborative. L’enseigne de meubles en kit a notamment mis en place une plateforme d’échange de meubles usagés et promeut l’autopartage pour leur livraison.

Cette nouvelle stratégie marketing « Brand as a service » est porteuse pour les marques, mais on peut se poser la question de la démocratisation de l’économie permise par l’économie collaborative sous cet angle. Il est probable qu’il serve le modèle classique dominant sans provoquer de réelle remise en question des pratiques (voir l’article de Ouishare « A qui profite l’économie collaborative »..

Le blog du Think Tank numérique La Fing fait ainsi judicieusement le distinguo entre l’économie collaborative à finalité sociale et les initiatives qui ne prennent pas cette voie. Les startups qui entreprennent dans l’économie collaborativeL’article explore également les liens entre l’économie sociale et solidaire et l’économie collaborative.

Pour ne pas se perdre dans la transition économique, sociale et environnementale opérée et éviter de retrouver les facteurs qui mènent à des crises protéiformes, il faudra sûrement permettre aux citoyens de se réapproprier réellement les moyens de production et de participer aux décisions qui les concernent. Des ambitions portées très concrètement par l’économie sociale et solidaire. Des liens existent et les renforcer ne fera que rendre l’économie collaborative plus équitable.

Suivez le Ouisharefest à cette adresse.

Cet article est repris du site http://www.lelabo-ess.org/?Ouishare-Lost-in-transition
Posté le jeudi 21 mai 2015
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info