Performance économique, équité sociale et respect de l’environnement

Notre Avenir de Bain-de-Bretagne s’engage dans la RSE

Pour le bien-être des personnes en situation de handicap


L’association Notre Avenir de Bain-de-Bretagne en Ille-et-Vilaine poursuit son développement et s’engage cette fois dans la démarche RSE responsabilité sociétale de l’entreprise par la gestion du système d’amélioration continue. Explications avec son directeur, Pascal Chesnais.

En 2000, la pépinière Notre Avenir était certifiée ISO 9001. Peu de temps après, l’activité espaces verts puis la pépinière, l’atelier café et la sous-traitance s’inscrivaient dans la démarche de management 5 S. En 2007, l’ensemble des établissements de l’association étaient certifiés ISO 14001, norme environnementale. En 2013, ils étaient certifiés OHSAS 180001, norme sécurité. En 2014, comme la loi les y oblige, ils étaient soumis à l’évaluation externe après avoir engagé une évaluation interne l’année précédente.

Performance économique, équité sociale et respect de l’environnement.
Pourquoi cette nouvelle démarche ?

Voilà plusieurs années que nous sommes engagés dans des démarches constantes d’amélioration, d’évaluation et de certification, à la fois de la qualité de notre accompagnement des personnes, de nos services mais aussi des produits que nous fabriquons. Ces procédures font désormais partie intégrante de notre dynamique d’équipe. Nous avons souhaité poursuivre notre développement en nous intégrant cette fois dans une démarche innovante, celle de la responsabilité sociétale de l’entreprise qui nous permet de porter un regard global sur les différentes actions que nous avons mises en place jusqu’à présent. Ces lignes directrices nous permettent d’opérer de manière socialement responsable, cela signifie agir de manière éthique et transparente de façon à contribuer à la bonne santé et au bien-être de notre environnement et de la société.

En quoi consiste cette nouvelle démarche ?
Elle intègre les trois dimensions du développement durable : la performance économique, l’équité sociale et le respect de l’environnement. Avec les personnes que nous accompagnons, leurs familles, l’ensemble des salariés, elle nous conduit à nous intéresser davantage à nos pratiques d’accompagnement, nos process de fabrication, nos services, nos produits, notre manière de gérer, d’économiser la ressource, de valoriser nos déchets mais aussi à la gouvernance de l’association, à nos tutelles, organismes financeurs et représentants légaux, à notre environnement et nos parties prenantes comme la ville, les communes alentour, les voisins de nos structures, les établissements médico sociaux partenaires, nos clients, nos fournisseurs… Tout est soigneusement passé en revue afin de vérifier que la relation est conforme aux engagements et aux valeurs qui nous animent.

Cette démarche vous autorise-t-elle à avoir des exigences, par exemple vis-à-vis de vos clients et fournisseurs ?
L’ensemble de nos clients, fournisseurs et parties prenantes va être informé de notre engagement. Nous allons analyser l’ensemble des provenances des produits qui nous sont livrés par nos fournisseurs afin de privilégier les origines locales et circuits courts ; nous allons nous intéresser aux démarches de nos clients par exemple en matière d’insertion de personnes handicapées, de politiques ressources humaines, d’égalité des chances… Nos observations et nos constats orienteront bien sûr nos choix futurs. Nous privilégierons l’entreprise qui nous fournit une matière première de proximité, celle engagée elle-même dans une démarche RSE.

Vous devez donc être vous-même… exemplaire !
Tout à fait. C’est en ce sens que nous avons initié récemment une enquête auprès des personnes que nous accompagnons et l’ensemble des salariés. Un regard à 360° en quelque sorte ! Nous avons ainsi offert la possibilité aux bénéficiaires d’évaluer les services qui leur sont proposés ainsi que les salariés qui les accompagnent. De la même façon, nous envisageons de réaliser prochainement une enquête auprès des familles et une autre, en fin d’année, auprès de nos différents partenaires. Les résultats doivent nous inciter à mettre en œuvre des améliorations. La décision a été prise en juin 2015 par le conseil d’administration. Accompagnés par un consultant et Alexandre Paul, professionnel expert de la démarche RSE, nous avons mis en place différents indicateurs. L’évaluation RSE ISO 26000, qui aura lieu fin mars 2016, viendra attester des engagements pris, de la pertinence de ces indicateurs et des pistes d’amélioration proposées.

N’y-a-t-il pas un risque d’ajouter une feuille au « mille-feuille » ?
En aucun cas ! Cette démarche d’évaluation RSE vient en complément, parfois même, simplifie certains processus. Nous ne raisonnons plus en secteurs ou en activités mais au niveau de l’entreprise sociale tout entière. Cette nouvelle démarche nous incite à nous engager dans une démarche continue d’amélioration. Elle nous convient bien car elle est globale et fondée sur les valeurs qui sont les nôtres.

Contact : Pascal Chesnais, directeur - CAT Notre Avenir - tél. : 02 99 43 95 44
Zone industrielle de Sabin, 35470 Bain-de-Bretagne (Ille-et-Vilaine)
courriel : secretariat@navenir.com

PDF - 1.4 Mo
PDF - 2.4 Mo
PDF - 333.7 ko
PDF - 1.1 Mo
PDF - 812.2 ko
PDF - 702.2 ko
Posté le samedi 26 mars 2016
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info