Ninja HIMBERT - Portrait d’Entrepreneure


C’est l’histoire d’une grande jeune femme blonde, de nationalité allemande, souriante et décontractée.

Après un parcours somme toute assez classique pour une designer (école de design à Trêve suivie d’une école d’art en design de produit) Ninja Himbert va construire son expérience professionnelle dans des secteurs très divers.

Tout l’intéresse : agro-alimentaire, automobile, finance, évènementiel, VPC où on lui confiera par exemple la réalisation de catalogues produits.

Cet attachement très marqué pour l’expérimentation et le terrain trouve vraisemblablement ses racines dans une scolarité basée sur la méthode Steiner, pédagogie humaniste et innovante qui accorde une large place aux travaux artistiques, scientifiques et manuels.

Lorsque Ninja s’installe à Brest en 2011, elle développe tout d’abord son activité de création en indépendante via La Maison des Artistes. C’est en 2016 qu’elle rejoint les CAE 29. En 4 ans les lignes ont bougé et désormais elle réalise bien plus de production que de création pure.

Logos, flyers, plaquettes, brochures, campagnes 4x3, Ninja prend en charge tous les aspects des campagnes de communication et propose à ses clients des solutions globales clefs en mains. Pour les sites internet, elle collabore pour la partie technique avec un web designer lui aussi indépendant.

Le secret de son succès : l’écoute du client, une recherche minutieuse de l’image que celui-ci souhaite véhiculer, de nombreux échanges sans lesquels rien n’est possible sans oublier l’indispensable veille concurrentielle.

Lorsque la décision est prise, Ninja peut se conformer aux codes du secteur d’activité mais elle aime également, avec l’aval du client, faire « autrement » en cassant les codes pour surprendre le consommateur.

Parmi ceux qui lui ont fait confiance, on retrouve la Compagnie Maritime de la Rade « Le Brestoâ », le traiteur la Table Bretonne, la Jardinerie Lagadec, le réseau social Rosalie Life, l’école de musique de Crozon, le FunPark Crozon ou encore le magasin de meuble Rue de Siam installé à Plougastel-Daoulas.

En parallèle de cette activité de graphiste, Ninja développe également des projets d’amélioration du cadre de vie en collaboration avec plusieurs EPHAD du Finistère.
Elle a par exemple pensé et adapté toute la signalisation afin de faciliter l’orientation et de mieux guider les résidents dans l’espace. Les services aux appellations impersonnelles sont devenus des maisons déclinées sous forme de thèmes comme la peinture, la photographie ou encore la musique. Cela a permis de supprimer les numérotations, toujours difficiles à mémoriser pour les personnes âgées voire totalement impossibles chez ceux souffrant de la maladie d’Alzheimer.

Pour élaborer ces stratégies bien particulières et dynamiser le quotidien des EPHAD, Ninja s’appuie sur les volumineux travaux de recherche qui existent depuis de nombreuses années en Allemagne. Très documentée sur le sujet, la jeune graphiste est très appréciée des architectes qui sollicitent volontiers son expertise sur des sujets souvent nouveaux pour eux.

Pour cette adepte du beau, même médicalisée, une structure d’accueil doit bannir les coloris ternes et tristes, les numérotations et appellations conventionnelles, afin de faciliter au maximum la vie quotidienne et d’offrir aux résidents un cadre chaleureux, gai et coloré.

Le bouche à oreille commence désormais à bien fonctionner dans le milieu des EPHAD et les projets se multiplient.

Via ces deux activités, Ninja, facilitatrice qui aime avant tout le concret, recherche en priorité la satisfaction de ses clients qu’ils soient professionnels ou institutionnels. N’y-a-t-il pas là un soupçon de la célèbre efficacité à l’allemande ? A vous de juger en consultant son portfolio…

Portrait réalisé par Gwenaëlle Porsmoguer, Chargée d’accompagnement Marketing, Communication et Développement Commercial CAE 29.

https://ninjahimbert.wordpress.com/

Cet article est repris du site http://www.cae29.coop/ninja-himbert-portrait-d.html

8 photos

Posté le dimanche 23 octobre 2016
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info