Nanto : monnaie complémentaire à Nantes


Inspiré de la monnaie complémentaire WIR en Suisse, la ville de Nantes souhaite expérimenter dès l’été 2013 une nouvelle monnaie complémentaire "Nanto" dont l’objectif affiché est d’aider la trésorerie des entreprises.

Monnaie innovante qui associe entreprises et particuliers.

Une idée inscrite dans l’agenda de la ville depuis 2006

Pascal BOLO Adjoint chargé des finances explique que « L’idée était inscrite dans notre agenda 21 en 2006, mais ce n’était pas une priorité. Il nous est ensuite apparu que cela pouvait être une initiative de la collectivité au service de l’économie et de l’emploi sur le territoire dans un contexte de crise des liquidités »

Pour Jean-Marc AYRAULT « L’idée n’a rien de folklorique, elle répond à l’accroissement des échanges interentreprises sous forme non monétaire. Il n’y aura ni pièces ni billets mais un système de gestion via une chambre de compensation. »

Un compte en "nanto" pour les entreprises adhérentes

Les adhérents disposeront d’un compte spécifique libellé en unités de compte interne (UCI) permettant de payer ou d’être payé par la monnaie complémentaire.

objectif : dynamiser les échanges sur le territoire de Nantes

Un des avantages affiché est la possibilité pour les entreprises adhérentes de pouvoir fonctionner en limitant le recours à une trésorerie en € !.

Les élus défendent le projets auprès d’autres partenaires institutionnels afin de créer très rapidement un cercle vertueux limitant ainsi un allumage limité.

Pour accélérer le mouvement, la ville souhaite solliciter des sociétés d’économie mixte, des sociétés parapubliques (transport en commun, parkings, centres aérés).

Des particuliers dans la boucle, via une réflexion sur des compléments de rémunération ou prestations de comités d’entreprises versées en nanto

Une chambre de compensation et une banque coopérative partenaire

Une chambre de compensation sera gérée par le Crédit municipale de Nantes (28 millions d’€ pour ce projet) et une banque coopérative régionale sera sollicité pour la partie ingénierie bancaire et systèmes informatiques.

L’objectif affiché est de tendre vers l’équilibre des échanges (trésorerie proche de zéro), le Crédit Municipal sera le gardien du fonctionnement et devra fixer les plafonds aux déséquilibres et des pénalités liées.

Des valeurs de l’économie sociale et solidaire

Cette monnaie

  • ne sera pas thésaurisable ;
  • aura un fonctionnement cherchant une balance équilibrée, le solde ne pourra être ni positif, ni négatif ;
  • permettra le versement de sommes à des associations locales.
Posté le mardi 19 juin 2012
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info