Marche et vélo pour les étudiants du pays de Brest


capture_11En 2014, 24 600 étudiants étaient inscrits dans les établissements du supérieur du pays de Brest. On les trouve essentiellement dans l’agglomération brestoise, mais aussi à Lesneven, Landerneau, Hanvec et Lanvéoc. Les campus universitaires brestois regroupent à eux seuls 60 % des étudiants : 7 000 personnes au Bouguen, 4 000 à la fac Segalen, 3 700 en médecine, 2 100 étudiants au technopôle ( répartis entre Télécom Bretagne, l’Enib et l’UBO) ainsi que la cité scolaire Kerichen et La Croix-Rouge.

En 2015, l’Agence d’urbanisme du pays de Brest a étudié les modes de déplacement de ces étudiants en lançant une enquête intitulée « comprendre les évolutions et de poursuivre les réflexions sur le développement du réseau de transports collectifs en site propre dans Brest métropole ». Elle a rendu les conclusions de son enquête en juillet 2015. A cet effet, un questionnaire avait été distribué aux d’étudiants. 14,8 % d’entre eux ont participé à l’enquête et ont répondu.

Selon l’étude, la ville de Brest concentre la majorité des étudiants (17 000 personnes). La moitié d’entre eux réside à Brest. 4 000 d’entre eux vivent dans les intercommunalités voisines, en général au domicile parental, dans le du pays de Brest. Peu vivent en dehors, dans les secteurs de Landivisiau, Morlaix et Quimper.
Les étudiants qui vivent à Brest sont logés essentiellement dans le parc locatif (40 %). 37 % vivent toujours chez leurs parents. Une part plus importante que la moyenne nationale. 13 % sont en résidence étudiante.

Les étudiants privilégient marche ou vélo pour effectuer leur trajet domicile-lieu d’études. L’offre de logements est importante près des campus et écoles et les établissements sont nombreux dans le centre-ville de Brest. Les distances à effectuer sont assez courtes , ce qui est favorable pour l’usage de la marche et du vélo.

Dans l’agglomération brestoise, logiquement, c’est le réseau Bibus (tram et bus) qui est utilisé. Dans le secteur de Landerneau-Daoulas, et celui de Morlaix, 30 % des étudiants l’empruntent le TER .

Un étudiant sur deux a une voiture personnelle. L’automobile est peu utilisée sur les trajets domicile-lieu d’études essentiellement les week-ends. En effet, quatre étudiants sur dix quittent leur logement en fin de semaine.

-> L’étude est téléchargeable ici

Cet article est repris du site http://transitioncitoyennebrest.info/marche-et-velo-pour-les-etudiants-du-pays-de-brest/
Posté le samedi 12 mars 2016
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info