Les fruits du SOL dans l’agglomération Grenobloise


Voici deux années que le projet SOL a fait son apparition dans la région Rhône-Alpes et plus particulièrement sur l’agglomération grenobloise. Il a été expérimenté sur deux territoires (l’agglo et le Val de Drôme), au travers de 30 structures privées partenaires (entreprises et organisations de l’Economie Sociale et Solidaire). Plus de 700 cartes SOL ont été distribuées dans la région. Tout ceci a été possible grâce aux partenariats développés avec des collectivités territoriales (La Métro, les villes de Grenoble et Echirolles, la communauté de commune du Val de Drôme) mais aussi à la mobilisation de bénévoles.

Un article publié par par Marilène PRIOLET / Projet SOL le 17 décembre 2008 et repris du site Alpes Solidaires, magazine de l’économie sociale et solidaire de l’agglomération Grenobloise

Un bilan prometteur

(voir l’intégralité de l’évaluation en pièces jointes sur l’article sur le site d’Alpes solidaires)

Au total, vous êtes plus de 700 solistes à avoir en votre possession une carte SOL sur l’agglo, environ 200 d’entre vous l’utilisent au moins une fois par mois chez l’un des 19 prestataires.

A la fin du mois d’octobre, ce sont près de 65 000 sols (pour rappel un euro équivaut à 10 sols) qui circulaient dans l’agglomération. Les transactions entre prestataires et solistes ont réellement commencé à devenir significatives à partir du mois d’Avril, et depuis lors, le projet connaît une croissance quasi constante (avec un léger ralentissement en période estivale pendant laquelle les prestataires connaissent tous un ralentissement d’activité générale).

Par ailleurs, il est intéressant de noter que le SOL est plus dynamique en Rhône-Alpes que dans les autres régions de France et cela malgré qu’il ait démarré plus tard. Par exemple, on peut noter qu’à elle seule, la région « héberge » 1/3 des solistes de France et près de 70% des sols en circulation (ceux distribués par les partenaires et prestataires lors de la mise en circulation des cartes ou lors des achats par les solistes).

Du côté des solistes

(voir l’intégralité des résultats en pièce jointe sur l’article sur le site d’Alpes solidaires)

Un questionnaire d’enquête de satisfaction a été envoyé fin octobre à environ 450 solistes, 125 d’entre eux y ont répondu. On y retrouve plusieurs informations intéressantes :

- plus de 60 % des solistes ont découvert le projet par le bouche à oreille ou par une entreprise du réseau

- 34 % des solistes n’ont jamais utilisé leur carte SOL

- 33 % l’utilisent au moins une fois par mois

- 63 % des solistes utilisent leur carte dans 1 à 5 entreprises du réseau

- 42 % des solistes ont découvert 2 à 5 entreprises grâce au SOL

Et pour la suite ?

Dans la région Rhône-Alpes, nous souhaitons continuer à accompagner les acteurs qui se sont beaucoup investis durant la phase d’expérimentation du projet et continuer à développer le réseau des prestataires et des solistes (dans les territoires déjà engagés mais aussi sur de nouveaux territoires). Un travail de mobilisation permanente des différents partis (prestataires, solistes, partenaires) est également indispensable pour que le projet trouve sa vitesse de croisière. Enfin, une plus grande implication des solistes dans le projet est souhaitable, notamment via leur participation aux comités locaux de l’association SOL.

Ceci permettrait de mieux prendre en compte vos points de vue sur l’intégration de nouveaux prestataires mais aussi sur les orientations du projet. Il est d’ailleurs à noter que 16% des solistes ayant répondu à l’enquête ont déclaré vouloir s’impliquer plus dans le projet.

Posté le lundi 22 décembre 2008
licence de l’article : Contacter l’auteur