"Brest en biens communs"

Les données géographiques librement accessibles

Une semaine d’initiatives à Brest et au Pays de Brest - du 10 au 16 octobre


Articles repris de la plaquette de communication "Brest en biens communs".

Open Street Map Brest : une démarche ludique et citoyenne

La cartographie est en passe de connaître une vraie révolution depuis qu’un anglais se soit mis en tête de concilier, en 2004, topographie, informatique et logiciel libre.

Open Street Map est un projet collaboratif destiné à créer des cartes libres du monde entier. A partir de GPS il collecte les données géographiques librement réutilisables. A la mode de wikipédia, il s’agit de mutualiser des collectes d’information pour créer la carte la plus précise possible : "Au final, ces cartes s’avèrent bien plus détaillées que celles vendues dans le commerce" souligne Steven Le Roux, l’un des précurseurs d’Open Street Map à Brest.

En 2006, cet amateur d’informatique a découvert un peu par hasard Open Street Map, projet géomatique innovant qui va le conduire à se rapprocher de quelques passionnés locaux, bien décidés à décliner le concept à l’échelle brestoise : « Grâce à des sources d’informations variées, comme les données du cadastre par exemple, nous avons pu entamer le travail préalable de cartographie explique Steven Le Roux. Ensuite, le protocole était relativement simple : muni d’un GPS, nous avons commencé à récolter les points saillants de la ville pour dessiner les routes et les rues ».

Très vite, Open Street Map Brest a livré un tracé aussi performant, voire meilleur que celui de l’IGN : « L’avantage d’un système comme Open Street Map, c’est sa précision insiste Steven Le Roux. Le nombre de personnes engagées sur le terrain permet de recouper les données de façons très fines et d’éviter ainsi les erreurs dans la topographie des lieux ».

Outre les rues, Open Street Map Brest permet désormais à tous les internautes de trouver en un seul clic une série de données aussi variées que la localisation d’un restaurant, d’un musée, d’une exposition ou tout autre information ayant été mise en ligne par les « citoyens-collaborateurs » du site.

- Renseignements : en ligne ;

- Mailto : steven at le-roux.info

Steven Le Roux animera une mapping partie auux rencontres Brest en biens communs le samedi 10 octobre au Fourneau.

Plouarzel a les cartes en main

Très engagée dans l’aventure des logiciels libres depuis leur apparition, c’est assez naturellement que la commune de Plouarzel a décidé de se pencher sur le projet Open Street Map : « A l’origine, notre ambition était simplement de faire un plan de la commune et de le tenir à jour explique Louis-Julien de la Bouëre, animateur multimédia au Centre multimédia de Plouarzel. Finalement, grâce à Open Street Map, nous sommes passés d’un projet purement local, à un projet bien plus ambitieux dans lequel sont désormais impliqués les habitants, les services municipaux et touristiques, les associations ainsi que les communes limitrophes ».

Début septembre, après une journée de formation à Open Street Map autour des deux GPS achetés par la mairie, les apprentis « collecteurs-cartographes » de Plouarzel sont devenus totalement opérationnels.

Dans le cadre des rencontres "Brest en biens communs", le Samedi 17 octobre, ils s’emploieront donc à cartographier tous les recoins de leur commune, durant une Mapping Party géante.

Brest au septième ciel !

En 2004, le Service d’Informations Géographiques (SIG) de Brest métropole océane rendait accessible, via le site internet de la collectivité, une photographie aérienne de la Cité du Ponant, téléchargeable gratuitement et totalement libre de droit.

Cette première en France permettait aux internautes de visualiser n’importe quelle partie de la ville, grâce à une image haute définition découpée en carrés de 1X1 km.

« Cette photographie a été téléchargée des dizaines de milliers de fois se félicite François Vigouroux, le responsable du service SIG. Cette année, nous allons procéder à une nouvelle prise de vue de la ville que nous rendrons également accessible sur notre site ».

Une nouvelle photographie donc qui, mise en balance avec les clichés aériens de Brest pris de 1919 à nos jours et déjà numérisées par le service SIG, permettra de continuer à mieux découvrir l’évolution du territoire local.

« La mise en ligne de données géographiques publiques demeurent évidemment prisée des habitants ou des visiteurs extérieurs, mais aussi de certaines sociétés qui les réutilisent parfois de façon originale » souligne François Vigouroux. Une société de jeux vidéos a ainsi utilisé la photographie aérienne de 2004 comme décors d’un de ses scénarios ».

L’intérêt de ce partage est non seulement de rendre un service public de qualité à la population, mais aussi de mieux faire connaître aux internautes, qu’ils soient particuliers ou professionnels, le territoire Brestois. Cette mise à disposition gratuite des données géographiques par les services de la collectivité, qui devrait se poursuivre dans les mois à venir, contribuera également à affiner la cartographie de l’ensemble de la ville, une tâche déjà bien avancée sur le site libre Open Street Map.

Plus de renseignements : en ligne

François Vigouroux interviendra à la table ronde du samedi 10 octobre au Fourneau.

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article5355.html
Posté le mercredi 30 septembre 2009
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info