Le voilier Irene fait route, sans CO2, pour le « Sommet de la Terre » et sera présent à Brest le 18 février 2012 !


Dates

  • Samedi 18 février 2012 de 16:00 à 17:00 – Brest (29)

Le voilier Irene fait route, sans CO2, pour le « Sommet de la Terre » et sera présent à Brest le 18 février 2012 !

Le ketch de 35 mètres Irene of Bridgwater s’apprête à appareiller de Plymouth vers Brest, Vigo (Espagne) puis vers le Brésil pour s’en retourner via les Antilles à l’été.

Son départ du Devon est prévu le 14.02 avec une arrivée estimée à Brest le 16.02, pour un « événement-livraison » prévu le 17.02 à 16h00 à bord.

A cette occasion, TOWT organise une rencontre entre l’équipage, les distributeurs et la presse et nous souhaitons cordialement vous y inviter.
Irene permet d’alimenter le flux du commerce transmanche développé par TOWT entre le Devon et le Finistère, qui s’étend dans l’Ouest de la France .

A l’occasion du Sommet de la Terre, dit « Rio + 20 », qui se tiendra à Rio de Janeiro du 20 au 22 juin, TOWT et Irene proposent de transporter du fret logistique, nécessaire au Sommet et que les parties prenantes (ONG, acteurs institutionnels et publics) feront transporter jusqu’au Brésil. Ainsi, pour ce sommet crucial, et grâce à Irene, il existe une option « sans-CO2 » pour envoyer ses marchandises au Brésil.

Selon Nathalie KOSCIUSKO-MORIZET, « le rendez-vous qui se tiendra à Rio du 20 au 22 juin 2012 est crucial pour dessiner le visage d’une mondialisation plus écologique et plus solidaire ».

Guillaume LE GRAND, le fondateur de TOWT souligne que « participer à ce sommet implique une responsabilité politique, mais également écologique : au-delà des discussions et des rencontres de l’élite mondiale, quel sera le bilan carbone de l’événement ? Nous proposons une solution pour réduire cet impact très concrètement ».

« A l’heure des appels au réalisme écologique et alors que la Déclaration de Rio de 1992 proclamait que la « responsabilité incombe [aux pays développés] dans l’effort international en faveur du développement durable », nous souhaitons détourner du fret des flux conventionnels à destination de Rio de Janeiro, pour le transporter à la voile. Nous proposons un nouveau départ, travaillant sereinement pour un avenir sans pétrole, pour proposer une alternative à notre ébriété énergétique. Il s’agit de réhabiliter le transport à la voile, porteur d’innovations technologiques majeures répondant à l’urgence écologique dans le secteur des transports, en utilisant des bateaux en partance qui sont à la recherche de fret, dès aujourd’hui ».

« Bien entendu, n
ous sommes preneurs du fret commercial que des exportateurs européens nous confient pour le Brésil ou les Antilles. Cette alternative reste cohérente avec les prix du marché des transports et permet de faire face, dès aujourd’hui, à notre responsabilité à l’égard des générations futures ».

TOWT promeut activement le retour de la propulsion vélique pour les navires de charge. Irene, comme le Tres Hombres, en sont les précurseurs, les symboles. Ils peuvent cependant très bientôt être dépassés par les Ecoliners, ces grands Eco-voiliers du futur, qu’ils auront inspiré. Ils constituent une première étape qui canalise les énergies, éoliennes et humaines, en prouvant la faisabilité de ce mode de transport.

http://www.towt.eu/

Posté le jeudi 9 février 2012
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info