Le nouvel esprit de la démocratie – Actualité de la démocratie partiipatcive


A coté de la démocratie représentative se fait jour une demande participative qui, selon Loïc Blondiaux, donnerait corps à un nouvel esprit de la démocratie. Forum, concertation, réunion publique, l’auteur inventorie dans un ouvrage synthétique les expérimentations mises en place depuis les années 1990 en France mais aussi à l’étranger. Il en note les limites, les contradictions et les effets pervers. Mais jugeant positifs certaines formes de changements advenues au cours de ses expériences, il conclue par une série de conditions qui pourraient aider à sortir la participation de ses impasses actuelles.

Un article repris du site Rhônes-Alpes Solidaires, magazine de l’économie sociale et solidaire en Rhône Alpes

Loic Blondiau achève son bilan par six propositions ou conditions à respecter pour une véritable démocratisation de la représentation par la participation

  • prendre au sérieux des formes matérielle de la discussion : s’assurer du partage des règles, des codes de la négociation, des moyens d’informations, de l’encadrement professionnel
  • encourager l’émergence de pouvoirs neutres : d’une interface indépendante entre le public et les autorités commanditaires
  • l’institutionnaliser des dispositifs tels que le Jury de citoyen, le débats public, et le budget participatif qui s’articuleraient au pouvoir décisionnaire d’une autre manière que le référendum et reconnaîtraient chacun des acteurs comme une composante du public démocratique au même titre que les élus
  • jouer la complémentarité des dispositifs entre ceux qui privilégient les citoyens-individuels et ceux qui dialoguent avec les groupes déjà constitués et les associations
  • repenser le relation à la décision, en précisant la relation de la participation à la décision finale, la question « à quoi doit servir la participation » doit être un préalable indispensable dont le participant doit être informé
  • réaffirmer sans arrêt l’impératif inclusif pour que la démocratie participative offre un débouchée aux catégories qui ne votent pas, un accès des minorités aux décideurs politiques.

Le nouvel esprit de la démocratie – actualité de la démocratie participative

Loïc Blondiaux

Seuil mars 2008, collection La république des idées

110 p

L’auteur est professeur à l’Institut d’études politiques de Lille

Posté le samedi 13 décembre 2008
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info