La bio n’est pas un phénomène de mode, Marie-Jeanne Husset, Directrice de la revue 60 millions de consommateurs


Pour Marie-Jeanne Husset, Directrice de la revue 60 millions de consommateurs le développement de la Bio s’explique par la prise de conscience des consommateurs sur l’impact environnemental de la consommation et sur une nécessaire prise en compte de l’aspect nutritionnel de ce que nous mangeons.

Une interview repris de l’étude de Coop de France Ouest

1 La consommation de produits bio se développe régulièrement depuis plusieurs années, malgré un écart de prix et une conjoncture peu favorable. À quels facteurs attribuez-vous ce succès ?

Nous ne sommes effectivement pas dans le cadre
d’un phénomène de mode. La crise de la vache folle en
1996 a marqué un tournant profond avec l’émergence
de craintes liées à la santé. Les produits bio sont apparus
comme une réponse crédible à cette inquiétude.
Il y a également une prise de conscience réelle
des consommateurs de l’impact de leur consommation
sur l’environnement. Et aujourd’hui, les préoccupations
liées à l’équilibre alimentaire et la nutrition s’ajoutent
à cela.

2 Les écarts de prix parfois conséquents entre bio et non-bio vous semblent-ils toujours justifiés ?

Il faudrait surtout creuser cette notion d’écart de prix.
Il manque aujourd’hui une vraie étude nationale sur
la formation des prix des produits issus de l’agriculture
biologique. Les écarts restent cependant compris
par le consommateur. Ils admettent que la qualité
des produits et le surplus de main d’oeuvre aient un coût.
La vraie question serait surtout de savoir comment est
redistribuée la valeur ajoutée.

3 On voit de plus en plus de hard discounters développer une offre en produits bio. Cela comporte-t-il des risques pour les consommateurs ?

A priori non ! Si les produits proposés par les hard
discounters bénéficient du label AB et européen,
il n’y a aucune raison de douter de leurs qualités.
On pourrait à la limite se poser la question du bilan carbone
de produits importés, mais pour le reste, l’offre proposée
par les discounters permet à une population moins aisée
d’accéder à une qualité de produits certaine.

Pour retrouver cet interview dans l’étude "Agriculture Biologique : les solutions coopératives"

Le site de 60 millions de consommateurs

Coop de France Ouest 104 rue Eugène POTTIER - CS 14342 - 35043 RENNES CEDEX Tél. : 02 99 65 03 12 - Fax : 02 99 65 31 50
Posté le lundi 13 septembre 2010
licence de l’article : Contacter l’auteur