Appel à manifestation d’intérêt

La Région Bretagne souhaite encourager les formes innovantes d’habitat solidaire pour les jeunes


Dans le cadre de sa politique en faveur du logement et de sa charte d’engagement pour les jeunes, la Région lance un appel à manifestation d’intérêt pour développer une offre de logement alternative. L’objectif : répondre à la diversité des besoins en logement des jeunes de 15 à 30 ans tout en contribuant à renforcer la cohésion sociale.
La Région Bretagne souhaite encourager les formes innovantes d'habitat solidaire pour les jeunes

Un article repris de http://www.bretagne.fr/

Quel objectif ?

  • Cet appel à manifestation d’intérêt (AMI) a pour objectif d’identifier l’ensemble des expériences menées sur le territoire régional, de créer les conditions propices à une consolidation et à une diffusion de ces expériences sur un plus grand nombre de territoires, de favoriser la professionnalisation et la mise en réseau des acteurs qui interviennent dans ce domaine.
  • Il concerne les projets participant à développer une offre atypique ou alternative de logements à destination des jeunes, répondant aux besoins spécifiques de cette population et participant au renforcement du lien social (voir plus loin "types de projets")

Cette procédure permettra d’engager un dialogue entre la Région et les porteurs de projet, à l’issue duquel les modalités de soutien à la réalisation de projets, retravaillés le cas échéant, pourront être arrêtées.

Rappel du contexte

Au cours de l’année 2011, la Région Bretagne a réalisé une étude sur l’offre de logement pour les jeunes sur les territoires bretons. Cet inventaire territorialisé a permis de repérer, quantifier, qualifier et localiser l’offre de logements à destination des jeunes de 15 à 30 ans en Bretagne, et d’évaluer l’adéquation entre l’offre de logements et les besoins des jeunes sur l’ensemble du territoire breton .

L’étude a montré que les structures d’hébergement classiques peuvent être insuffisantes dans certains territoires, ou inadaptées aux besoins spécifiques de certains jeunes, en raison de difficultés sociales ou financières qu’ils rencontrent, ou encore des caractéristiques de leur formation ou activité professionnelle (courts séjours, séjours fractionnés…).

Afin de répondre aux problèmes rencontrés par de nombreux jeunes dans l’accès au logement, certaines initiatives originales ont été lancées localement, qui peuvent apporter des solutions intéressantes pour certains besoins particuliers (colocation intergénérationnelle par exemple). Mais elles restent souvent fragiles, mal connues, et d’ampleur limitée.

Quels porteurs de projets ?

Les candidats peuvent être des collectivités territoriales, établissements publics, ou des associations. Ils doivent être établis sur le territoire régional.

Pour qui ?

Public cible : les projets présentés doivent s’adresser aux jeunes Bretons de 15 à 30 ans.

Quel type de projets ?

Nature des projets : les projets présentés doivent concourrir à développer une offre atypique ou alternative de logement à destination des jeunes, répondant aux besoins spécifiques de cette population et participant au renforcement du lien social. Par exemple : projets de cohabitation intergénérationnelle ou solidaire, d’habitat partagé, d’habitat participatif… etc.

  • Aide à la mise en œuvre de projets. Cette AMI vise à aider la mise en œuvre de projets bien circonscrits. Aucun financement du fonctionnement « courant » de structures ne pourra être envisagé.
  • Lien social. Les projets doivent contribuer à renforcer le lien social sur le territoire et accorder une attention particulière à la prise en compte des publics les plus éloignés du logement.
  • Implication des jeunes. Une attention particulière sera accordée aux projets impliquant les jeunes eux-mêmes dans leur définition et leur mise en œuvre
  • Ancrage territorial. Les projets devront bénéficier d’un fort ancrage territorial, notamment à travers l’implication des collectivités (cohérence avec les politiques publiques locales, partenariats…) et apporter des réponses aux enjeux identifiés localement dans le domaine du logement des jeunes

Pour lire la suite

Périmètre géographique
La couverture territoriale des projets doit apporter une réponse adaptée aux besoins identifiés sur les territoires concernés. Le cas échéant, il pourra être proposé de rapprocher des projets de même nature pour optimiser le périmètre d’intervention.

Sont exclus de l’appel à manifestation d’intérêt les projets relevant des autres dispositifs énoncés dans la charte d’engagement pour la jeunesse, notamment l’appel à projet annuel qui permet d’aider les opérations de constructions, restructuration ou de réhabilitation de logements et de structures d’hébergement collectives (type FJT et résidences sociales).

Posté le lundi 21 mai 2012
licence de l’article : Contacter l’auteur