Handicap, un autre regard

La Loi du 11 février 2005, 10 ans après

C’était à Rennes les 20 et 21 janvier


Placée sous le parrainage du ministère des Affaires sociales et de la santé, du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche et du défenseur des droits, l’Université de Rennes 2, l’ESPE de Bretagne (Ecole supérieure du professorat et de l’éducation) et la MSHB (Maison des sciences de l’homme en Bretagne) organisaient les 20 et 21 janvier 2015 au Liberté à Rennes une rencontre nationale : "Handicap, un autre regard - Loi du 11 février 2005, 10 ans après".

Cette manifestation d’envergure nationale avait pour objectif de dresser un bilan de la loi sur le handicap dix ans après sa promulgation en France. Les principaux thèmes abordés ont été l’accessibilité, la scolarisation des enfants en situation de handicap, l’accès à l’emploi, la reconnaissance du handicap et le droit à la compensation. Durant ces deux jours, la parole a été donnée à des professionnels reconnus sur la question du handicap, à des familles, des représentants de personnes en situation de handicap ainsi qu’à des personnalités politiques.

Bretagne pilote
Tenir cette manifestation à Rennes était, pour les organisateurs, une évidence : "La Bretagne a souvent été l’une des premières régions à mettre en application les préconisations en faveur des personnes en situation de handicap : politique d’accessibilité, scolarisation inclusive, test de dispositif pilote en termes de scolarisation." C’est à travers une approche pluridisciplinaire qu’une trentaine de personnes est intervenue avec l’objectif de dresser ensemble un bilan de la loi. Le regard porté sur le handicap, l’accessibilité, le droit à compensation, l’insertion professionnelle et la scolarisation seront les grandes thématiques de ces deux journées qui alterneront entre tables rondes, conférences et témoignages.

Egalité des droits et des chances des personnes en situation de handicap
Si la question du handicap a longtemps relevé du domaine de la santé, l’un des apports de la loi entrée en vigueur le 11 février 2005 a été d’ouvrir les réflexions sur ce qu’est le handicap et sur les secteurs d’activité concernés : aménagement du territoire, scolarisation des enfants handicapés, insertion professionnelle. La loi avait fixé des objectifs ambitieux : dix ans de délai pour rendre les lieux publics, les écoles, les habitations, les transports et la voirie accessibles à toutes les personnes en situation de handicap. La loi adoptée en 2005 ne s’adresse pas uniquement aux personnes à mobilité réduite, mais à toutes les situations de handicap : physique, visuel, auditif, mental, psychique… Différents bilans ont déjà été réalisés depuis la promulgation de la loi. Ainsi, le rapport des sénatrices Claire-Lise Campion et Isabelle Debré sur l’application de la loi du 11 févier 2005 rendu public en 2012 souligne des avancées majeures dans tous les domaines, mais comme toute réforme ambitieuse, le bilan reste en deçà des espoirs initialement soulevés, le chantier de l’accessibilité accusant un important retard.

Le soutien de ne nombreux partenaires
Aux côtés des Ministères de la Santé, de l’Enseignement supérieur et du Défenseur des Droits, de nombreux partenaires ont répondu présents dont notamment le monde universitaire (Université Rennes 2, MSHB, ESPE de Bretagne), les collectivités (Ville de Rennes, Région, Conseil général d’Ille-et-Vilaine, ARS, MDPH, Caisse d’Allocations Familiales Ille-et-Vilaine, Les Champs Libres, CREAI, le STAR etc) mais également les associations (Collectif Handicap 35 regroupant une cinquantaine d’associations pour la défense des droits des personnes en situation de handicap, PEP) et certaines sociétés (Crédit Agricole, MGEN, MAIF, fonds Handicap & Societé de la Mutuelle Intégrance). Philippe Croizon, grand athlète, nous propose également des témoignages personnels en lien avec les questions soulevées lors de ces 2 journées.

Posté le dimanche 25 janvier 2015
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info