La Fondation de France lance son appel à projets 2011


Aider les personnes vulnérables Initiatives solidaires, territoires et emplois.
La Fondation de France lance son appel à projets 2011

Contexte

De nombreux besoins sociaux liés à la vie quotidienne ne trouvent pas de
réponses ou se voient proposer des réponses peu adaptées : se déplacer
lorsqu’on est une personne âgée ou handicapée, pratiquer des activités
socio-éducatives, culturelles ou sportives en milieu rural, trouver un
commerce de proximité dans un quartier urbain difficile, résoudre un
problème essentiel comme se vêtir ou se meubler…
Dans un contexte de crise économique, ces difficultés aggravent les
inégalités entre les populations et les territoires, sans que les réponses
classiques apportées par les politiques publiques et les acteurs
économiques privés, lucratifs ou non, ne réussissent à donner satisfaction.

Le croisement des regards et des compétences, la mobilisation d’acteurs
différents – dont les bénéficiaires, le décloisonnement des disciplines,
la complémentarité entre plusieurs activités, peuvent faire émerger des
solutions innovantes.
Ce sont autant de niches de développement d’activités économiques
socialement utiles, de création d’emplois mais aussi de liens sociaux que
la Fondation de France souhaite soutenir.

L’utilité sociale de ces activités sera appréciée non plus exclusivement
sur la création d’emplois et le recrutement de personnes en difficulté,
mais sur la nature même des activités et services créés, pour que les
habitants, dans toute leur diversité, contribuent à inventer des réponses
à leurs besoins et à améliorer le « vivre ensemble » sur leur territoire.

Objectifs de l’appel à projets

- favoriser l’émergence de nouvelles
activités et services qui contribuent à
diminuer les inégalités sociales et territoriales
 ;
- favoriser la consolidation de ces activités
et de leurs emplois, la capitalisation
des expériences menées ainsi que leur
essaimage.

Quelles sont les initiatives concernées ?

- Des projets portés par des organismes
en création ;
- des projets permettant la consolidation
d’organismes existants ;
par exemple : création d’une nouvelle
activité pour diversifier les services
rendus et les ressources de l’organisme,
extension territoriale d’une activité permettant
d’atteindre une taille critique,
création d’une offre de services entre
différents acteurs locaux permettant une
mutualisation des coûts… ;
- des projets de capitalisation et d’essaimage
 ;
par exemple : évaluation d’un projet,
étude sur les impacts sociaux et économiques
d’une activité, analyse du modèle
économique, guide valorisant les bonnes
pratiques d’expériences locales…

Pour télécharger le document

Posté le lundi 17 janvier 2011
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info