Grâce aux dons des salariés d’EDF et GDF-Suez

La Fape soutient 3 entreprises bretonnes

engagée auprès de 68 projets depuis 2002


La Fédération agir pour l’emploi a remis récemment un chèque à trois entreprises d’Ille-et-Vilaine, en présence de Vincent Denby-Wilkes, délégué régional EDF Bretagne et de Gérard Yve, délégué régional GDF Suez. Quand salariés, retraités, entreprises et syndicats s’unissent pour l’emploi.

« La Fondation agir pour l’emploi a pour objet de contribuer au développement de l’emploi et de favoriser l’insertion sociale par tout moyen à l’exclusion d’aide directe à des personnes physiques, explique sa secrétaire générale, Sophie Ricordel. Elle agit en faveur de la solidarité, la lutte contre l’exclusion, le développement local, dans une perspective d’intérêt général ». Ont reçu le soutien de la fondation, l’association EPI Entreprise pour l’insertion à Pacé (20.000 €), l’entreprise d’insertion Envie Rennes 35 (15.000 €) et l’association Le Relais pour son chantier d’insertion “Le Pays fait son jardin” au Theil de Bretagne (15.000 €).

68 projets bretons soutenus
De 2002 à 2010, la Fape a subventionné 68 projets dans les cinq départements bretons, pour un montant de 892.500 €, permettant ainsi la création ou la consolidation de 2500 emplois. « Créée en février 1995,sous l’égide de la Fondation de France, la Fondation Agir Pour l’Emploi (FAPE) est un acteur à part entière de l’économie solidaire et sociale. Unique en France, la FAPE se distingue des autres fondations par l’origine de ses membres fondateurs, les deux entreprises EDF et Gaz de France et les trois organisations syndicales, CFDT, CFE-CGC et CFTC rejointes en 2005 par la FNME CGT. « Cette fondation particulière trouve son origine dans l’accord pour emploi et une nouvelle dynamique sociale, signé en 1993 par les deux entreprises de service public. Les parties signataires ont eu la volonté d’agir ensemble pour contribuer à l’effort de la collectivité nationale en faveur de l’emploi. Elles ont défini deux axes prioritaires : la lutte contre l’exclusion, l’aide au développement local, notamment dans les zones fragiles. Pour ce faire, elles ont décidé de créer un fonds d’encouragement à la solidarité. »

Dons des salariés
Elle se distingue également par l’origine de son financement qui dépend avant tout de la générosité de plus de 13.500 salariés et retraités donateurs des groupes EDF et GDF-Suez : « Ces dons constituent le socle du budget de la fondation. Les entreprises s’associent à leur générosité en abondant ces versements deux fois. Ainsi, pour 10 € versés par un donateur, ce sont 30 € pour la fondation. » Elle se distingue enfin pour ses domaines d’intervention en faveur de l’emploi. La FAPE apporte son soutien financier aux associations et entreprises d’insertion, aux services de proximité et services d’aide à la personne, aux organismes d’aide à la création d’entreprises individuelles.

En Ille-et-Vilaine
L’association EPI Entreprise pour l’insertion à Pacé, créée en 1992, a reçu 20.000 €. Elle s’investit, entre autres, dans un chantier d’insertion pour le jardin de Cocagne, “Les jardins du Breil”. « Nous accompagnons 33 hommes et femmes en rupture professionnelle et sociale, explique le directeur Patrick Blot. Cette somme nous aide dans notre projet de construction et d’investissement d’un bâtiment constitué de 150 m² d’ateliers et 200 m² de bureaux et de salles de formation. » « Nous sommes confrontés à la baisse des aides d’Etat et aussi à une baisse d’activité, confie la présidente Gwenaëlle Berthelo. Il nous faut trouver de nouveaux marchés. Ce bâtiment devrait être opérationnel en mai prochain. Nous développons par ailleurs un autre projet de bâtiment pour abriter les salariés sur le site de la Lande du Breuil. »

Créée en 1993, l’entreprise d’insertion Envie Rennes 35 a reçu 15.000 € : « Nos deux entreprises d’insertion et une SAS emploient à Rennes 98 salariés dont 35 permanents et 63 en insertion, explique le président Hervé Parent. Nous proposons la vente d’appareils électroménagers rénovés et garantis, le transport et la logistique, le traitement de déchets d’équipements électriques et électroniques. Nous sommes actuellement en pleine restructuration et l’argent de la fondation va nous permettre de créer un espace d’accueil pour le service après-vente. »

Créée en 1986, l’association Le Relais a démarré, fin 2008, un chantier d’insertion “Le Pays fait son jardin” au Theil de Bretagne : « les 15.000 € de la fondation vont nous permettre d’acheter du matériel agricole pour développer notre production de légumes bio, » atteste son président Pierrot Amoureux.

Contact FAPE, Fondation agir pour l’emploi : Sophie Ricordel – tél. : 01 40 42 20 18 - http://www.webfape.net

PDF - 629.3 ko
Posté le lundi 17 janvier 2011
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info