La CPCA et l’Usgeres saluent la relance des contrats aidés et invitent le gouvernement à sortir de la seule politique du chiffre


La CPCA (Confédération permanente des coordinations associatives) et l’USGERES (Union de syndicats et groupements d’employeurs représentatifs dans l’économie sociale) accueillent positivement l’annonce du gouvernement sur le déblocage de 80 000 contrats aidés supplémentaires [1] (CUI‐CAE et CUI‐CIE).
La CPCA et l'Usgeres saluent la relance des contrats aidés et invitent le gouvernement à sortir de la seule politique du chiffre

Un article du 22 juin 2012 de Marie Lamy (CPCA), Sébastien Darrigrand (USGERES) sur http://www.ressources-solidaires.org/

Les organisations se félicitent de la volonté marquée du gouvernement de favoriser un allongement de la durée moyenne de ces contrats ainsi que du souhait de prendre en compte les besoins exprimés au plus proche des bassins d’emplois.

Ces contrats aidés s’ajoutent aux 135 000 déjà programmés pour le second semestre par l’ancien gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2012. Le gouvernement entend ainsi soutenir la création d’emplois dans une période toujours tendue.

Le gouvernement annonce que 75% de ces contrats seront affectés au secteur non marchand (associations, hôpitaux, collectivités publiques) ce qui portera à 400 000 l’enveloppe pour 2012.

Ceci constitue un signe positif de l’attention portée par le gouvernement à la qualité de ces contrats et à la pérennité des projets associatifs.

Face à la logique de « stop and go » qui a prévalu ces dernières années, déstabilisante pour les associations et les bénéficiaires de leurs activités, la CPCA et l’USGERES souhaitent que les politiques publiques de l’emploi en direction du secteur non marchand puissent, dans le cadre de la mandature qui s’ouvre, s’inscrire dans une logique contractuelle, pluriannuelle et qualitative.

Lire la suite

Posté le mardi 3 juillet 2012
licence de l’article : Contacter l’auteur