L’éducation victime de cinq pièges - Riccardo Petrella

A propos de la société de la connaissance : l’homme devenu une ressource humaine


L’ouvrage reprend la conférence de Riccardo Petrella qui revient sur l’évolution de l’éducation depuis 1990 suivant la thèse affirmant la naissance d’une nouvelle société : la société de connaissance.

Il invite le lecteur (et l’auditeur) à réfléchir, pour sans libérer, sur cinq effets majeurs des changements observés dans la société :

  • L’éducation pour la ressource humaine, ou comment l’éducation pour et par la personne humaine a été évincée
  • L’éducation non marchande devenue éducation marchande, ou comment l’éducation a été soumise à la logique de l’économie capitaliste de marché
  • L’éducation comme instrument de survie à l’ère de la compétitivité mondiale, ou comment l’éducation e été transformée en un lieu où l’on apprend une culture de guerre plutôt qu’une culture de vie
  • L’éducation au service de la techno-logie, ou comme la techno-cratie s’est emparée du pouvoir
  • L’éducation pour l’égalité cédant le pas à l’éducation pour l’équité.

Tout a commencé par l’acceptation de l’idée de « ressources humaines »

L’homme est une ressource qu’il faut entretenir pour le rendre plus performant dans l’intérêt de la société productive.

Conclusion de Riccardo Petrella :

" L‘éducation doit être un moyen de promouvoir la création d’une richesse mondiale, elle devra donner les compétences et les qualifications pour travailler non seulement dans les entreprises privées, mais également dans les entreprises du 21ème siècle : celle de l’économie Sociale, de l’économie Solidaire, de l’économie Locale, de l’économie coopérative, de l’économie distributive."


L’éducation victime de cinq pièges - Riccardo Petrella - Edition FIDES - Montréal - 2001 - ISBN 2-7621-2305-4


Article proposé par l’Association SUD Solidaire pour la promotion de l’Economie Sociale et Solidaire en Drôme & Ardèche.

Posté le mardi 3 février 2009
licence de l’article : Contacter l’auteur