Téléthon édition 2009 à Lanvénégen (56) : le projet Wikithon

L’association C2iC mobilise la commune de Lanvénégen pour le téléthon, autour de sa page Wikipédia


Installée depuis 2003 dans le bourg de Lanvénégen, petite commune du Nord-Ouest du Morbihan, l’association C2iC regroupe une quarantaine d’adhérents venus des communes avoisinantes, autour de l’envie de partager leurs connaissances de l’informatique. Petit à petit, les plus motivés d’entre eux ont mis en place différents projets où l’informatique devient prétexte à la défense de l’Environnement, en récupérant et recyclant des Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques (DEEE) dès 2006, ou encore à mettre en place des opérations de promotion du patrimoine naturel, architectural et humain de la commune de Lanvénégen. Fin 2009, ils ont lancé l’initiative Wikithon.

C’est après avoir lu un appel à participer à Wikipédia pour les journées du Patrimoine [1] que Lionel Rauch, de l’association C2iC, a commencé à contribuer à l’encyclopédie collaborative. Alors, quand l’équipe d’animation du Téléthon sur la commune sollicite les associations pour l’édition 2009, l’idée est lancée par l’association C2iC de demander aux habitants de contribuer à Wikipédia pour alimenter la page de la commune en informations sourcées sur l’histoire, la géographie mais aussi la culture locale ou l’économie. Naît alors le projet de reprendre ensuite les éléments de cette page Wikipédia pour réaliser un livret vendu au profit du Téléthon. En effet, puisque chaque année les associations de Lanvénégen se mobilisent pour le Téléthon, C2iC souhaite « montrer aussi que l’informatique et Internet peuvent être source de partage » (Lionel Rauch).

Lorsqu’ils présentent leur idée sur la page Bistrot de Wikipédia, les acteurs du projet reçoivent un excellent accueil, et bénéficient de conseils. Suite à la communication effectuée lors de la première réunion auprès de 18 représentants d’associations, le bouche à oreille fait rapidement son œuvre. L’équipe du projet est composée de quatre personnes : une conseillère municipale, Christine Le Duigou, un correspondant local de presse, André Perron, et deux membres de l’association, Lionel Rauch (également correspondant local) et Noël Sala. Au lancement du projet, trois semaines les séparent du Téléthon, ce qui précipite un peu les évènements. Les journaux locaux s’intéressent au Wikithon.
Une première version est élaborée, à partir des informations apportées petit à petit par les habitants, par le biais d’associations, de comités des chapelles et de particuliers. Il s’agit par exemple d’indications sur l’emplacement d’un tumulus, ou d’une motte féodale sur la commune. Cette version est présentée alors à la mairie, afin de la solliciter pour obtenir des éléments supplémentaires. L’équipe du Wikithon prend une partie des photos lors d’une matinée, par exemple sur les lieux où se trouvaient autrefois des rangées de pierres. La veille du Téléthon, l’équipe finalise la mise en page du livret de 14 pages, et en imprime elle-même 30 exemplaires. Ceux-ci seront tous vendus en moins de 15 minutes le soir du Téléthon ! En tout, ce sont 87 livrets qui seront distribués, soit 301.02€ reversés au profit du Téléthon.
Aujourd’hui, la page de la commune sur Wikipédia [2] est relativement complète. Le livret, au format A5, permet de faire la promotion de la commune pour les nouveaux arrivants ou vacanciers. Suite à cette parution, l’équipe du Wikithon a été sollicitée pour travailler sur la vie commerçante du bourg. Une soirée mémoire a été mise en place pour collecter ces informations. Il est également envisagé de renouveler l’expérience sur d’autres communes avoisinantes.

Un mot sur le projet « Recylc’educ »…

Ce projet s’inscrit dans la démarche de récupération et de remise en état du matériel informatique, menée par l’association. Au départ, le matériel était récupéré pour un usage interne, mais au vu des quantités obtenues, l’idée est née de proposer ce matériel reconditionné aux associations et personnes non équipées pour des raisons financières. Puis, cette action a été étendue aux écoles primaires rurales qui disposent de peu de moyens. Depuis un an, l’équipe de l’association travaille à la mise en place d’un système complet (serveur de données et stations clientes), afin d’équiper à moindre coût des salles informatiques d’établissements.
Cette initiative a été récompensée en 2009 par un trophée du Développement durable, décerné par l’Etat, la Région Bretagne et l’ADEME.

Pour en savoir plus, et pour connaître les autres actions de l’association, c’est ici : http://www.c2ic.net/L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article6169.html
Posté le lundi 14 juin 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info