L’agriculture biologique se développe dans les coopératives agricoles de l’Ouest


Coop de France Ouest vient de réaliser une enquête pour recenser l’activité bio des coopératives agricoles. 45% des coopératives ont développé une activité bio et 70% se sont dotées d’un outil de transformation spécifique.

Avec une augmentation de 25% en 2008 pour atteindre 2,6 milliards d’euros de chiffre d’affaires, le marché de l’agriculture biologique est de moins en moins confidentiel. Il progresse dans les rayons de la GMS et investit le secteur des marques distributeurs.

Un article repris du site de la Cres Bretagne

Pour répondre à cette demande en progression de 10% par an, y compris en 2009 malgré la crise, 3600 nouveaux producteurs auraient engagé la conversion de leur exploitation en bio en 2009 selon l’Agence Bio, portant la surface agricole cultivée en bio à 2,4% du total français. Mais la demande française reste largement supérieure à l’offre, et près de 30% des achats bio des consommateurs français sont encore importés !

Les coopératives agricoles de l’ouest progressent en bio dans leurs activités traditionnelles que ce soit dans les activités de viande bovine, porc, lait, céréales, ou légumes. Coop de France Ouest qui rassemble 150 coopératives et leurs filiales sur le Grand Ouest en dresse la liste. La coopération agricole dans l’ouest associe plus de 200 000 agriculteurs coopérateurs et emploie 55 000 salariés.

Les coopératives de l’Ouest se développent dans la bio

Alors que l’agriculture biologique, sous l’impulsion des aides
publiques et des marchés, enregistre une hausse très forte
des conversions d’exploitations en 2009, Coop de France Ouest
a réalisé une enquête auprès des coopératives agricoles
du Grand Ouest pour recenser leur activité bio.

Cette enquête nous apprend notamment que les coopératives
et leurs adhérents sont fortement engagés sur le marché
de l’agriculture biologique, répondant en cela aux attentes
des consommateurs.

[...]

L’agriculture biologique est désormais un mode de production bien présent dans
les coopératives agricoles de l’Ouest. Sur les 98 coopératives agricoles concernées*
par l’enquête réalisée par Coop de France Ouest entre septembre 2009 et mars
2010, 44 ont développé une activité bio en tant que fournisseurs des producteurs,
collecteurs de produits issus de l‘agriculture biologique ou transformateurs,
ce qui représente 45 % des coopératives. Par ailleurs, 14 autres ont, ou ont eu,
une réflexion sur leur engagement dans une activité bio.

Ce développement du bio n’est pas l’apanage de structures coopératives
spécialisées. Bien au contraire. Sur les 44 coopératives engagées, une seule est
spécialisée en bio, les autres intègrent naturellement cette activité dans l’activité
de la coopérative ou du groupe polyvalent. Six ont des filiales dédiées (céréales,
aliment, volailles, lait…).

Agriculture Biologique, un marché en pleine croissance

L’agriculture biologique est désormais un marché bien identifié
dans le paysage économique français, soutenu à la fois par
une volonté publique et une consommation en progression
régulière. Les professionnels ne s’y trompent pas : le taux
de conversion des exploitations augmente tous les ans et
les filières se structurent.[...]

Un engagement soutenu de l’Etat

Des conversions en progression rapide,
mais qui ne suffisent pas à enrayer les importations
 : 30 % des achats bio
des consommateurs français sont importés

Etude 2010

Développer les filières bio : l’atout coopératif

Structures économiques locales,
les coopératives agricoles jouent leur rôle
d’organisation et d’interface entre
la production et la distribution,
en construisant des filières organisées
garantes de la préservation de la valeur
ajoutée sur les territoires et sécurisantes
pour les agriculteurs qui souhaitent franchir
le pas de la conversion.

Mutualiser pour mieux se développer : adosser le développement du bio à des structures conventionnelles.

Sécuriser les débouchés : développer des systèmes
de contractualisation longue avec leurs adhérents

Garder la valeur ajoutée dans les régions : garantir la traçabilité de leurs produits pour valoriser leur production.

Présentation de Coop de France Ouest

Coop de France Ouest est la structure syndicale créée et
pilotée par les coopératives agricoles et agroalimentaires.
Rassemblant plus de 150 coopératives de production et
leurs filiales sur le Grand Ouest (Bretagne, Pays de la Loire,
Normandie), forte du rayonnement d’un grand bassin
agricole, Coop de France Ouest pèse dans les débats
politiques et techniques régionaux et contribue à nourrir
le débat national au sein du réseau Coop de France.

Missions auprès des adhérents :
- Vie syndicale : réflexions, représentation, formation.
- Actions collectives de développement.
- Accompagnement individuel.

En matière de structuration des filières biologiques
Coop de France Ouest accompagne les démarches
collectives de ses adhérents et contribue aux orientations
nationales. C’est aussi un centre de ressources au service
des coopératives du Grand Ouest
.

La coopération agricole dans
l’Ouest en chiffres
- 207 000 associés coopérateurs,
9 agriculteurs sur 10
- Près de 2 000 administrateurs
- 55 000 salariés
- Un chiffre d’affaires total de
20 milliards d’euros

Site internet

Posté le lundi 13 septembre 2010
licence de l’article : Contacter l’auteur