Bilan d’activité Wiki-Brest 2007/2008

L’accompagnement à distance et la modération


B - L’accompagnement : un élément incontournable du projet

2 – Un accompagnement à distance

L’accompagnement en ligne des contributeurs est indispensable et demande de la souplesse. L’écriture collaborative est innovante. Elle peut être interprétée de diverses manières par les contributeurs. L’essentiel est d’éviter de « vexer » les participants et de les encourager à contribuer. A distance, cela se traduit par une intervention limitée à la forme dans les articles, aux remarques sur le contenu dans les pages de discussions associées aux articles et à l’accueil et l’échange avec les contributeurs sur leurs pages de discussions personnelles.

A ces échanges publics à travers le Wiki, s’ajoutent des échanges au sein de la communauté inscrite sur la liste de discussion.

Toute personne souhaitant participer au projet collaboratif doit pouvoir être en capacité de le faire, même si elle ne peut pas assister à des ateliers en présentiel. En effet, le projet ne s’adresse pas qu’aux personnes habitants aujourd’hui sur le territoire visé par le projet. Un internaute habitant dans une autre région française peut avoir des choses à partager sur le territoire de son enfance à savoir ici le Pays de Brest. A cet effet, des supports d’aide ont été développés afin de permettre à tout un chacun de pouvoir prendre en main l’outil sans trop de difficultés.

3 - Accompagnements de projets locaux

Des demandes d’accompagnement sont parfois émises par des structures ou des habitants sur des projet locaux. Le site Wiki-Brest est un outil qui permet d’y répondre favorablement. Il s’agit régulièrement de projets culturels ou de mémoire. Les quartiers sont de plus en plus sensibles à la préservation de la mémoire des lieux qui peuvent subir une rénovation. Les élus locaux sont quant à eux très attachés à mettre en place des actions pour garder trace de l’histoire de ces lieux.

Parallèlement, lors de manifestations, de petits groupes peuvent rendre compte d’un évènement par le biais du site collaboratif. Il existe notamment sur Brest un projet de webreportage, dont les intervenants publient régulièrement sur Wiki-Brest. Il s’agit d’un projet porté par la Ligue de l’enseignement F.O.L 29 qui initie les jeunes aux techniques du reportage multimédia pour développer leur esprit critique et leur permettre d’accéder à différentes sphères culturelles avec un autre regard. Des évènements comme les "Renc’Arts Hip Hop", les "24 heures nautiques" ou la journée "les fourmis se déchaînent" leur ont permis de se rencontrer et de faire ensemble leur premières armes.

Il s’agit pour l’animatrice d’apporter un accompagnement et de réfléchir avec les personnes à la mise en place de projets en partenariat avec les structures associées.

3.1 - Mémoire de l’Espérance : février 2008

A la demande de la mairie de quartier des Quatre Moulins, un accompagnement a été fourni autour du projet mémoire d’un lieu de vie du quartier.

Le Patronage Laïque de l’Espérance, inauguré officiellement le 2 avril 1875, s’est avéré être le plus ancien patronage du Finistère. En juin 2007, la Ville, propriétaire du lieu, décide sa fermeture définitive, pour cause de vétusté, et sa démolition prochaine, pour faire place à des habitations.

De part la disparition de ce lieu, des anciens fréquentant cet espace ont souhaité garder trace de la mémoire du lieu en organisant une collecte de documents et de souvenirs (photos, articles de presse, textes officiels...).

Un groupe d’une dizaine d’anciens a pris contact avec des personnes ayant fréquenté l’endroit et collecté les éléments. Ensuite, ils se sont trouvés confrontés à une difficulté en terme de valorisation au grand public. Mr Benoît Laurent, dernier président et également enseignant, a souhaité intégrer ses élèves à ce travail de mémoire.

Les élèves de CM2 de l’école Saint-Sauveur ont mis en ligne le résultat de la collecte sur Wiki-Brest. L’animatrice s’est rendue à deux reprises dans l’école primaire pour accompagner les enfants dans leur pratique. (Cf dossier « Revue de presse » article p.16)

3.2 - 24 heures nautiques : mai 2008

En partenariat avec la Ligue de l’Enseignement, un groupe de 10-15 jeunes webreporteurs ont couvert la manifestation des 24 heures nautiques. Durant le week-end, plusieurs jeunes ont réalisé de petits reportages sur la présentation de la manifestation, des navires, des animations ... Sept des jeunes présents ont souhaité laisser un témoignage sur la manière dont ils ont vécu cet évènement. Un animateur webreportage a accompagné ces jeunes dans l’écriture et la mise en ligne. L’animateur étant au préalable initié par l’animatrice de Wiki-Brest au fonctionnement du site.

3.3 - Brest 2008 : juillet 2008

Dans le cadre de la collecte sur le thème du patrimoine maritime, les fêtes traditionnelles maritimes de Brest 2008 ont été largement couvertes par un groupe fort conséquent. Des reporters de tous horizons (journalistes de quartier, enfants, adolescents, communauté de photographes, animateurs multimédia ...) ont arpenté les quais du port de commerce pour produire un panel d’articles très représentatifs de la ferveur du moment. (Cf dossier « Revue de presse » article p.17)

3.4 - Tréteaux chantants : novembre 2008

Les tréteaux chantants sont les héritiers des radio-crochets où la sélection se faisait à l’applaudimètre. Suite au succès de Brest 2008, à la rentrée une liste de manifestations proposée par le service Animations de la Ville de Brest a été soumise à l’ensemble des contributeurs de Wiki-Brest. Il leur a été proposé de couvrir des évènements locaux afin d’en rendre compte sur le site. Des personnes fréquentant le Patronage Laïque Sanquer se sont portées volontaires pour prendre des photos et capturer des extraits sonores lors de la finale brestoise du 17 novembre. Dans ce cas précis, il a été utile de sensibiliser les contributeurs au droit d’auteur et en particulier au droit de citation. En effet, les chansons reprises par les brestois ne pouvaient être mises en ligne en intégralité car elles sont toujours régies par le droit d’auteur de leur interprète d’origine, seul un résumé pouvait être publié.

3.5 - Renc’Arts Hip Hop : avril 2009

Rendez-vous incontournable des acteurs du mouvement hip hop au niveau départemental, ces rencontres des cultures urbaines à Brest, appelées Renc’Arts Hip Hop, sont le fruit d’un partenariat fort des associations qui œuvrent pour le développement et la reconnaissance des pratiques culturelles émergentes.

Ces associations ont souhaité impliquer des jeunes sur le terrain de la culture hip hop en leur proposant de réaliser des reportages sur ces deux jours de festivités.

L’an passé, un groupe de jeunes avait déjà eu l’occasion de participer à du webreportage, le support de mise en ligne n’étant pas le mieux adapté car manquant de simplicité et de réactivité, le choix a été fait de publier le contenu de la manifestation sur Wiki-Brest. L’animatrice a mis en place deux ateliers afin d’accompagner les jeunes en proximité.

3.6 - Salon du livre et du multimédia / Salon de la main plurielle : octobre 2007 / avril 2009

L’Office Municipal du Tourisme et le Centre multimédia de Plouarzel ont organisé le premier Salon de la Main Plurielle (appelé Salon du livre et du multimédia en 2007). Le public pouvait y découvrir l’évolution de l’écriture du papier/crayon à la calligraphie en passant par les nouveaux outils du Web 2.0.

Un atelier Wiki-Brest a été proposé par l’animateur de l’espace multimédia, en 2007 quelques écrits ont été valorisés. En 2009, le retour est assez mitigé, il y a eu très peu de productions.

4 - La modération

Pour une modération à postériori

La question de la modération est un point régulièrement abordé par les contributeurs. Les internautes peuvent être au préalable légèrement déstabilisés par un projet aussi ouvert, et ont des craintes sur le fait que les articles soient accessibles en ligne avant une phase de validation en amont.

Les animateurs essayent au mieux de les rassurer et de leur expliquer la démarche du projet. C’est grâce à cette ouverture d’accès que tous les habitants du Pays sont invités à s’exprimer de manière relativement simple. Il leur est expliqué que le vandalisme est quasiment nul sur le site et que plus il y aura de personnes pour consulter les articles et les corriger, moins il y aura d’erreurs publiées.

Wiki-Brest a très peu eu à souffrir de contenus inappropriés à modérer. En trois ans une seule page a été effacée. Dans les premiers mois, l’action d’un certain nombre de comptes "spammeurs" a été observée. Une seule insertion malicieuse sérieuse (introduction de liens vers des sites imités pouvant conduire au téléchargement d’un "spyware") a été détectée en 2008. Sa détection rapide et la publicité donnée à cette action a permis de la faire cesser et d’en faire un support pédagogique pour les participants à Wiki-Brest.

Au vue des 3 ans d’existence du site, il semble donc que la politique d’ouverture large de l’outil fonctionne (il suffit de se créer un compte pour pouvoir modifier une page et aucune page n’est protégée). En cas de problème, d’autres solutions auraient été possibles (inscription soumise à la fourniture d’une adresse mail valide, politique de protection de pages).

Dans la modération, il est important d’être extrêmement diplomate et d’éviter au maximum d’apparaitre comme un censeur. Il est important de comprendre la spécificité d’une discussion sur un site internet qui privilégie l’écrit (sans tous les signaux comportementaux associés à un échange face à face). L’écriture peut être rapide et les mots dépasser la pensée. D’où l’importance des "smileys" par exemple.

La modération est aussi facilitée par l’adoption d’une charte claire et d’exemples variés d’écritures qui permettent aux contributeurs d’imaginer ce qu’ils pourraient à leur tour apporter sur le site.

Il n’en reste pas moins que Wiki-Brest est un site modéré à postériori. L’hypothèse qu’un contenu inapproprié ou illégal puisse exister de façon très temporaire sur le site n’est pas à exclure. Elle pose la question de l’assimilation de ce type de site à un organe de presse et de l’existence d’un directeur de publication.

Cette situation permet de lier auprès des acteurs les termes liberté et responsabilité concernant la publication sur Internet et de les associer à la maintenance du site.

Il est difficile de dire si cette modération collective serait plus efficace sur les sites collaboratifs à large communauté comme Wikipédia.

Dans la modération, il faut distinguer les contenus illégaux pour lesquels la loi impose une réaction rapide à l’hébergeur, des erreurs qui peuvent ne pas être détectées immédiatement.

Le statut administrateur

Les administrateurs ont accès à des fonctionnalités techniques particulières. Dans le respect de la charte, ils peuvent :

supprimer définitivement une page (article ou image)

bloquer un compte utilisateur pendant un temps limité ou indéfini

protéger une page (l’écriture est alors réservée aux administrateurs)

Tout contributeur qui souhaite s’investir davantage dans le projet Wiki-Brest peut demander un statut d’administrateur auprès de la Ville de Brest qui pilote le projet.

En cas de découverte de contenu litigieux sur Wiki-Brest, chacun peut faire appel à un administrateur en laissant un message sur sa page de discussion ou contacter l’animatrice du projet.

A ce jour il existe 6 comptes administrateurs, dont 5 sont des personnes physiques (un des comptes est généré automatiquement à l’installation du logiciel MediaWiki).

Les motivations d’un nouvel administrateur

Depuis le mois de janvier un nouvel administrateur a rejoint l’équipe, il s’agit d’un animateur culturel et chargé de communication à la Ligue de l’enseignement - F.O.L. du Finistère, association d’éducation populaire. Avant l’arrivée de ce nouvel administrateur, les seules personnes à bénéficier de ce statut particulier étaient des personnes de la ville de Brest.

Il témoigne :

« La Ligue de l’enseignement intervient depuis très longtemps sur le champs de l’expression des habitants à Brest, en partenariat et dans le cadre d’une convention avec la Ville de Brest : accompagnement du Collectif des journaux de quartiers brestois, animation du journal de la Maison d’arrêt, nombreux ateliers d’écriture, groupes de jeunes WebReporters, réalisation de vidéos... Dans ces contextes, et dans d’autres, la Ligue a fait partie depuis le début des "contributeurs" et des "médiateurs" du projet Wiki-Brest.

En tant que fédération d’associations, la Ligue est aussi l’un des animateurs de la vie locale à Brest. Les associations sont forcément de potentiels producteurs de contenus pour Wiki-Brest, et la plateforme peut être pour elles un espace de communication, de valorisation et de mémoire de leurs actions.

La politique de la Ville est souvent de "lancer des dynamiques pour que les habitants s’en saisissent". Pour que Wiki-Brest appartienne aux Brestois et ne soit pas seulement un projet de la Mairie, il est nécessaire que d’autres personnes viennent rejoindre les techniciens de la Ville, non seulement pour apporter des contenus, mais aussi pour faire évoluer le projet. C’est dans cet esprit, et dans l’idée de tenir la porte ouverte pour d’autres acteurs, qu’un animateur de la Ligue a rejoint début 2009 l’équipe d’administrateurs de Wiki-Brest ».

Retour à l’article général : Bilan d’activité Wiki-Brest 2007/2008

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article5228.html
Posté le vendredi 14 août 2009
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info