L'ESS vue d'ailleurs : Brighton (GB)


L'ESS vue d'ailleurs : Brighton (GB)
A l'occasion d'un échange expériences dans le cadre du programme européen Urban Nose, découverte de deux projets ESS de Brighton, agglomération anglaise de taille comparable à celle de Grenoble.

 

L'ESS existe aussi Outre-Manche

L'économie sociale et solidaire en Angleterre s'est longtemps fait éclipser par son homologue française même si elle puise son existence dans les mêmes racines historiques. Aujourd'hui, force est de constater que la Grande-Bretagne semble mettre les bouchées doubles. L'existence d'un secrétariat d'Etat au 3ème secteur, la création de plus de 3000 CIC (Community Interest Company -équivalent anglais de la Scic française) depuis 2005 (par comparaison, on compte un peu plus de 150 Scic depuis 2002 en France) ou encore l'annonce de 515 millions de £ investies en 2009 dans le secteur suffisent à le démontrer.

Avec la crise, le concept de Social entreprise y connait un développement rapide. Il s'agit d'entreprises à but d'abord sociétaux et dont les surplus sont principalement investis dans l'objet social. Ces « entreprises sociales » ont de statuts divers, mutuelles, copératives, CIC ou les fameuses charities (fondations) anglaises mais aussi des statuts d'entreprises classiques.

 


 

Une structuration en réseau d'acteurs

A l'initiative du Business Community Partnership de Brighton, l'agence locale de développement de cette économie sociale à l'anglaise, s'est montée un réseau indépendant de « Social enterprises », le More Than Profit network. Plus de 110 entreprises du territoire sont ainsi assemblées et représentent plus de 1200 salariés et 300 bénévoles. Un réseau qui se rencontre au cours de nombreux ateliers d'échanges et de formation.

 

 

 

Exemples de structures de Brigton : The Wood Shop et The Big Lemon

Depuis 10 ans, le Wood recycling project collecte différentes catégories de bois usagés issus de chantiers de rénovation, les trie et les valorise pour les vendre dans sa boutique sous forme de bois de chauffage, de meubles ou d'éléments de bricolage. Cette initiative, auto-suffisante financièrement, mobilise un réseau de plus de 200 bénévoles et emploie des personnes en insertion. Un concept qui a suscité 25 franchises en Grande-Bretagne en surfant sur les avantages d'une démarche environnementale qui produit à la fois des pièces uniques peu coûteuses et des emplois.

 

The Big Lemon est une CIC qui propose un service de bus rapide, peu cher et écologique. En effet, la flotte des véhicules roule à l'huile de friture collectée dans les restaurants de l'agglomération. Ce transport collectif soucieux d'environnement, travaille également le lien avec les utilisateurs, à qui il est proposé d'adhérer au service et d'être associés à la fixation des prix ou la définition des horaires des bus. Les infos trafic du jour sont d'ailleurs données sur twitter aux abonnés.

Avec pour objectif de desservir des zones peu fournies en transport en commun ou de développer la location de véhicule pour les mariages, voyages, fêtes et autres manifestations, The Big Lemon a connu un développement rapide, passant de 3 à 12 salariés.

Cet article est repris du site http://www.rhone-alpesolidaires.org/l-ess-vue-d-ailleurs-brighton-gb
Posté le samedi 8 juin 2013
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info