Jeunes en rupture, jeunes en ouverture


Quand le Sud aide le Nord

Le voyage forme la jeunesse, dit-on ! Et en effet ,nombre de moyens sont proposés aux familles pour faire découvrir à leurs adolescents, d’autres langues, d’autres paysages, d’autres usages quotidiens.

En matière de solidarité, il est habituel de souligner l’effort apporté par telle ou telle association locale, telle politique municipale ou territoriale pour soutenir un projet de développement en général dans un pays dit émergent pour ne pas dire « pauvre ».

Les séjours de jeunes sous forme de chantier pour creuser un puits, construire un bâtiment d’école ou installer des ordinateurs, est un bon moyen de découvrir une autre culture et de rendre service.

Ce qui est moins fréquent c’est de mettre en avant ce qu’apporte à nos jeunes mais aussi moins jeunes occidentaux, les éducateurs des pays d’accueil. En encadrant pendant plusieurs semaines des chantiers de jeunes, en tutorant auprès d’artisans ou entrepreneurs locaux, pendant plusieurs mois, des jeunes Français en rupture avec la société, en les accueillant dans des familles africaines, au Bénin, ou au Sénégal, des équipes, des institutions africaines aident ces jeunes en recherche d’eux-mêmes, à relativiser leur situation personnelle et à mieux s’inscrire dans leur avenir.

PDF - 3 Mo

Dans le cadre de la Semaine Brestoise de la Solidarité Internationale des jeunes, des éducateurs, témoignent et débattent sur le thème

JEUNES EN RUPTURE, JEUNES EN OUVERTURE

Echanges, témoignages

Vendredi 25 novembre 2016 de 18h à 20h
Centre Social Kaneveden de Bellevue

1, rue Pierre Trépos Brest

  • A l’initiative du Collectif des Associations Brestoises de Solidarité Internationale
  • Avec le témoignage privilégié de Guirane Diène, Directeur Général de JCLTIS à Dakar (Jeunesse, Culture, Loisirs, Travaux, Insertion Sociale).
  • Avec la présence de la sauvegarde de l’enfance du Finistère, de l’Association Don Bosco, la Mission Jeunesse de la Ville de Brest et le soutien d’ARBED (Appui du Réseau Brestois à l’Education et au Développement)

Il est possible d’intervenir ou de témoigner sur Facebook grâce à la page animée par le BIJ (Bureau d’Information Jeunesse). https://www.facebook.com/quinzained....

Le débat sera rediffusé sur Quartier Libre-TV, la télé des quartiers brestois

Cet article est repris du site http://www.solinter-brest.net/participer/article/jeunes-en-rupture-jeunes-en
Posté le mardi 15 novembre 2016
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info