Finansol alerte sur les conséquences de la suppression de l’incitation fiscale à l’actionnariat solidaire


"Un coup sévère au financement citoyen des entreprises solidaires", selon le communiqué de presse de Finansol, qui explique : "Lors de l’examen du projet de loi de finances pour 2018, l’Assemblée nationale a amputé sans ménagement le dispositif fiscal favorisant l’investissement des particuliers au capital des entreprises solidaires."


"Finansol et tous ses membres s’élèvent avec force contre cette mesure injuste qui va casser le développement des entreprises solidaires et des associations qui placent l’intérêt général au cœur de leur activité en luttant contre le chômage et le mal logement des Français les plus vulnérables."

"L’actionnariat solidaire est un mécanisme d’investissement qui permet à tout particulier de souscrire des parts ou actions d’entreprises, agréées par les pouvoirs publics, exerçant des activités de solidarité telles que la lutte contre le chômage et le mal logement, ou contribuant à la transition écologique. C’est la forme de financement citoyen la plus directe et la plus efficace."

"Les acteurs de la finance solidaire, regroupés au sein de Finansol, appellent les pouvoirs publics à rétablir de la cohérence dans leur action et à respecter les engagements pris par Emmanuel Macron, candidat à la présidence de la République. Cohérence, car il n’est pas compréhensible de diminuer les financements publics dédiés aux actions de solidarité, et dans le même temps, d’entraver la capacité des entreprises solidaires à mobiliser ce financement privé citoyen."

Lire l’ensemble du texte sur le site de Finansol...

Cet article est repris du site http://www.lelabo-ess.org/finansol-alerte-sur-les-consequences-de-la.html
Posté le mardi 7 novembre 2017
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info