ESS et entrepreunariat social, que propose le rapport Vercamer ?


Francis Vercamer, député du Nord a rendu mercredi 28 avril 2010 son rapport « L’Economie Sociale et Solidaire, entreprendre autrement pour la croissance et l’emploi ». Sur la demande du gouvernement, la mission a cherché à faire un état des lieux de la situation du secteur et de faire un certain nombre de propositions, ceci, dans un contexte d’annonce d’une tranche de 100 millions d’euros du grand emprunt qui serait réservée à l’Economie Sociale.

Un article repris du site Rhônes-Alpes Solidaires, magazine de l’économie sociale et solidaire en Rhône Alpes

Une cinquantine d’auditions

La Mission a eu recours, d’une part, à une cinquantaine d’auditions et d’autre part àdes groupes de travail qui ont permis d’approfondir, d’expertiser, de reformuler le cas échéant les nombreuses propositions émanant des différentes composantes de l’Economie Sociale et Solidaire.
Elle a également rencontré les représentants des principaux ministres concernés par cette Mission ainsi que ceux des administrations centrales parties prenantes ont également été auditionnés.


Quatre thématiques principales

Les groupes de travail ont été organisés autour des quatre thématiques principales qui sont ressorties des rencontres de novembre et de décembre 2009, à savoir :
- Comment favoriser une meilleure visibilité et une meilleure attractivité de l’économie sociale ?
- Quels sont les avantages et « désavantages » de l’économie sociale par rapport au droit commun des entreprises ?
- Comment favoriser la contribution de l’économie sociale à l’emploi et à la création de nouvelles activités ?
- Comment mieux sécuriser l’environnement des associations qui agissent dans le champ de l’économie sociale ?

Quatre volets d’étude

En conséquence, ce rapport comporte quatre volets de nature et d’ambition différentes.

  • Le premier volet vise, par le biais d’une approche descriptive mais aussi méthodologique, à présenter dans ses grandes lignes le secteur de l’Economie sociale et solidaire et à mieux appréhender ainsi son poids, l’ampleur et la diversité de ce qu‟il représente dans notre pays, les réussites dont il peut témoigner dans nombre de secteurs d’activité.
  • Le second volet répond au souci de compléter ce panorama en tentant d’établir un état des lieux. Il est apparu en effet nécessaire à la Mission de formaliser les principaux constats qui sont ressortis des auditions et des travaux conduits, avec le souci de cibler les besoins les plus urgents et les plus sensibles, en vue de faire émerger des propositions qui permettraient d’opérer des avancées rapides.
  • Le troisième volet de ce rapport s’attache à définir et à tracer plusieurs orientations générales qui pourraient servir de référence et de cadre pour structurer les approches en termes de politique générale à l’égard de ce secteur que le gouvernement a l’intention de promouvoir. Mais plus concrètement, ces orientations proposées ont été déterminées pour remettre en perspective dans le cadre d‟une vision plus large, porteuse de plus de sens, les 50 propositions concrètes et opérationnelles que la Mission est amenée à formuler à l’issue de ses travaux.
  • Le quatrième volet du présent rapport s’attache à effectuer une présentation analytique et détaillée de chacune des 50 propositions formulée

.
Et une cinquantaine de propositions

- à découvrir : Téléchargez le rapport F. Vercamer

Posté le mercredi 28 avril 2010
licence de l’article : Contacter l’auteur