Du Tableau Blanc Interactif au Tableau Blanc Coopératif


Sankore a donc libéré une suite logicielle pour piloter les TBI, ce qui permet d’élargir l’utilisation de ces outils dans la communauté éducative. Ce but là sera pleinement atteint le jour où le matériel sera également libre.

Mais le fait de libérer le logiciel a un impact important dès aujourd’hui. Il permet en effet de faciliter le partage des ressources entre enseignants, et cela à deux niveaux :

  1. les TBI étant jusqu’ici propriétaires, les ressources produite pour l’un ne pouvaient être utilisées avec un autre. Pour peu que plusieurs marques cohabitent dans le même établissement, on se retrouve dans la situation ubuesque ou un enseignant peut faire son cours dans la salle A, mais pas dans la salle B. Il lui est également impossible de le passer à son collègue de l’établissement d’à coté si celui-ci n’a pas eu le même équipement. En installant la même suite logicielle quel que soit l’équipement, on retrouve un niveau minimal de portabilité.
  2. Mais on peut aller plus loin, puisque le site de Sankore permet le partage des ressources. Est-ce qu’une communauté de partage va se créer autour de cette suite logicielle ? C’est en tout cas le pari qui est fait. Un mode d’emploi est donné, et si l’on fouille un peu (ce n’est pas dans le tutorial, ce qui est un manque à mon avis) on voit que les ressources partagées le sont sous une licence imposée, mais qui est sans doute la bonne dans ce cas, à savoir la licence Creative Common Paternité Partage des conditions initiales à l’identique 3.0 Unported (CC-BY-SA). Les auteurs seront cités, et la communauté se base donc sur le coté viral de cette licence. Notons également que le site permet une recherche dans les ressources partagées. Les enseignants en deviendront certainement friands.

Le Tableau Blanc Interactif devient donc coopératif !

Je n’ai par contre rien vu sur le format de stockage. Est-il ouvert ? Quel standard respecte-t-il ? C’est pourtant une question importante, bien que technique, pour pouvoir aborder sereinement les évolutions futures.

Cet article est repris du site http://www.a-brest.net/article6882.html

1 photos

Posté le mardi 14 décembre 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info