Diversification des clauses sociales : l’exemple de L’Enquête Ménage Déplacement de la Métro de Grenoble


Lors de la journée de formation organisée le 16 septembre par le RTES sur la mise en œuvre des clauses sociales, l’un des enjeux identifiés était la diversification des marchés concernés, notamment vers les marchés de services. Le Syndicat Mixte des Transports en Commun grenoblois, pour la réalisation de son enquête Ménage Déplacement a permis de recruter 240 enquêteurs sur l’agglomération, dont 26 demandeurs d’emploi prioritaires grâce à l’intervention du PLIE et des structures locales pour l’emploi.

Un article par emmanuelle.bezal - le 30 septembre 2010 repris du site du RTES Réseau des Territoires de l’Economie Solidaire]

L’intégration de la clause insertion (article 14) dans le marché public lancé par le SMTC pour son Enquête Ménage Déplacement a permis de recruter 26 demandeurs d’emploi prioritaires parmi les 240 enquêteurs recrutés pour l’occasion.

Un résultat qui va au-delà de l’objectif initial fixé à 10% des recrutements. Les postes confiés étaient exigeants puisqu’ils imposaient une prise de contact directe avec la population visée et l’interview de l’ensemble des membres des foyers ciblés, et ce dans tous types de quartiers. Les emplois, d’une durée de 3 à 6 mois, ont permis à la plupart des enquêteurs de rebondir ensuite vers d’autres types de postes. L’un d’entre eux a été directement embauché par l’INSEE à l’issue de la mission. L’organisme en charge de l’enquête a particulièrement apprécié l’efficacité de l’intervention du PLIE (Plan Local pour l’Insertion et l’Emploi) de l’agglomération grenobloise et des structures locales de l’emploi. Ils lui ont notamment facilité le recrutement d’enquêteurs issus des quartiers prioritaires en valorisant leur connaissance du quartier. Un critère indispensable à la bonne réalisation de l’enquête.

Contact : frederic.cook@lametro.fr

Posté le lundi 4 octobre 2010
licence de l’article : Contacter l’auteur