Courrier du Collectif ALERTE pour une sanctuarisation du plan de lutte contre la pauvreté

par Romain

38 fédérations et associations nationales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, membres de la Commission lutte contre la pauvreté de l’UNIOPSS, adressent un courrier au président de la République et demandent la sanctuarisation du « plan quinquennal de lutte contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale » alors que sont annoncées les mesures d’économie de 50 milliards dans le cadre du Pacte de responsabilité.

Monsieur le Président,

Dans le cadre des mesures d’économie annoncées de 50 milliards, il semblerait que des engagements fondateurs et déterminants du plan quinquennal de lutte contre la pauvreté annoncés par votre gouvernement soient directement remis en cause tels que par exemple la revalorisation du RSA socle et la réforme attendue du RSA activité.

Ces informations suscitent une inquiétude extrêmement vive et profonde de l’ensemble de nos réseaux dans un contexte de massification de la précarité.

Nous ne pourrons accepter aucune décision qui conduirait à abandonner des engagements pris lors du plan quinquennal ou qui ferait peser la réduction des dépenses publiques sur les ressources et l’accompagnement des personnes les plus vulnérables auprès desquelles nous sommes engagés au quotidien.

Le Gouvernement a sollicité notre contribution lors de la conférence de lutte contre la pauvreté et nous nous sommes impliqués avec la volonté commune d’engager une politique en la matière ambitieuse et à la hauteur des enjeux.

Il serait pour nous inacceptable que le financement du pacte de responsabilité remette en cause les objectifs du plan quinquennal en s’attaquant aux mesures qui touchent les plus démunis.

Aussi, nous vous saurions gré de bien vouloir confirmer que tous les engagements du plan quinquennal seront tenus, notamment la revalorisation de 10 % du RSA socle et la réduction du non recours au RSA activité. Nous défendons notamment la proposition de fusion du RSA activité et de la Prime pour l’Emploi, issue des travaux de la commission présidée par le Député Christophe Sirugue, pour laquelle nous attendons un arbitrage gouvernemental depuis juillet 2013.

Nous serions heureux d’avoir de votre part une réponse rapide à notre inquiétude. Nous vous demandons une sanctuarisation de l’ensemble du plan. L’OCDE elle-même vient de plaider pour que, dans ce contexte de crise généralisée, les économies budgétaires des Etats ne soient pas faites sur les dépenses sociales touchant les populations vulnérables. Compte tenu de la gravité du sujet, il est important que nous puissions rassurer rapidement nos associations avant que cette menace se propage dans l’opinion publique.

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à notre haute considération.

Dominique BALMARY




Pour lire le Courrier original et consulter la liste des signataires, voir le document ci-dessous.

Cet article est repris du site http://www.lelabo-ess.org/?Courrier-du-Collectif-ALERTE-pour
Posté le mardi 1er avril 2014
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info