Cornoualia, la dynamique de l’emploi partagé


Quelles réponses aux emplois de courte durée et au temps partiel subi ? Le groupement d’employeurs Cornoualia emploie directement en CDI les salariés qui travaillent à temps partagé chez les membres du groupement. Extrait de la publication « Transformer l’emploi, redonner du sens au travail », sortie en février 2017 et réalisée par le groupe de travail « Nouvelles formes d’emploi » du Labo de l’ESS ESS Économie sociale et solidaire | Présentation .

Retrouvez l’intégralité de la publication par ici.

Quand les Groupements d’Employeurs (GE) développent l’emploi de qualité

« Notre métier consiste à constituer de l’emploi durable et de qualité, à partir de bouts d’emploi, explique fièrement Maryse Le Maux, dirigeante de Cornoualia, un GE multisectoriel qui rayonne autour de Quimper. Nous permettons ainsi autant aux salariés qu’aux entreprises de se développer ! ». Fondé le 1er janvier 2000 par 8 entreprises – « un facteur clef de succès » – le Groupement compte aujourd’hui 170 sociétés adhérentes et a créé 495 salariés en CDI. « Nous demandons aux entreprises de s’engager dans la durée et vérifions leur solidité financière avant de recruter pour elles », précise la dirigeante. Webmaster, infirmière du travail, comptable, magasinier ou responsable RH (etc.), les profils des salariés sont très divers. De même, les entreprises adhérentes vont de la TPE au grand groupe industriel.


Cornoualia emploie directement en CDI les salariés qui travaillent à temps partagé chez les membres du groupement. « Nous sommes leur DRH, discutons avec eux évolution et formation et servons au besoin de médiateur avec leurs entreprises. Nous disposons également d’un comité d’entreprise », poursuit Maryse Le Maux. Patrice, salarié du groupement depuis 2002, explique : « Aujourd’hui, je suis chauffeur 6 mois dans l’année chez Steff à Quimper, où je fais de la distribution au niveau départemental et je suis Cariste les 6 autres mois à la Franpac à Douarnenez, où j’approvisionne et évacue les lignes de production. 2 périodes et 2 métiers, je peux dire que je ne me lasse pas ! J’ai fait du chemin en 14 ans car au début, j’occupai un poste de préparateur de commandes dans une entreprise et un poste d’aide conducteur de ligne dans l’autre. Mais au fil des transformations et restructurations des entreprises dans lesquelles je travaillais, Cornoualia m’a toujours permis d’évoluer vers d’autres postes et entreprises, notamment par la formation. »

« Avec le GE, tout le monde y gagne, reprend Maryse Le Maux. Nos salariés développent leur employabilité et enrichissent leur expérience ; les entreprises disposent des salariés adaptés à leurs besoins et en plus, elles apprennent à coopérer entre elles ». Mais Cornoualia, c’est également un réseau d’entreprises incubateur d’idées. Des membres du GE ont ainsi ouvert ensemble une crèche, ouverte de 5h à 22h, 6 jours sur 7. « Et le territoire aussi y gagne, conclut la dirigeante. Dans notre bassin d’emploi, le niveau d’études est très élevé et beaucoup d’actifs étaient obligés de partir pour trouver un emploi. Avec Cornoualia, nous permettons à la région de garder ses talents et de se développer. »

(« Transformer l’emploi, redonner du sens au travail », p.45)
Retrouvez l’intégralité de la publication par ici.


Cet article est repris du site http://www.lelabo-ess.org/cornoualia-la-dynamique-de-l-emploi-partage.html
Posté le lundi 27 février 2017
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info