Vendredi 25 Novembre - Quimper (29)

« Comment évaluer la richesse et le développement des territoires ? »


Le Conseil général du Finistère organise avec la CRES (Chambre Régionale de l’Economie Sociale) et les pôles ESS (Economie Sociale et Solidaire) du Finistère, une rencontre-débat sur la question des indicateurs de richesse

Dates

  • Vendredi 25 novembre 2011 de 14:00 à 17:30 – Quimper (29)

« Comment évaluer la richesse et le développement des territoires ? »

« Comment évaluer la richesse et le développement des territoires ? »

  • le vendredi 25 novembre 2011 à 14h00
  • au Conseil général, Maison du Département
  • 32 Bd Dupleix, Quimper

Des réflexions existent depuis plusieurs années sur la question des indicateurs de richesse, soulignant les limites des indicateurs existants en particulier celles du PIB (Produit Intérieur Brut) et la nécessité, dans une perspective de développement durable, de proposer des outils de mesure plus adaptés, intégrant la prise en compte des dimensions sociale (ex : qualité de vie, cohésion sociale…), environnementale (empreinte écologique…).

Il semble aujourd’hui important de promouvoir ces réflexions et de les mettre en résonance avec l’engagement du Département en faveur du développement durable.

Il est proposé une réunion sur la question des indicateurs de richesse à l’attention des élus et techniciens des collectivités et des acteurs de l’ESS afin de donner la possibilité aux collectivités d’aller plus loin sur ce thème.

En présence de Michel Renault, économiste, Maître de conférence à l’Université de Rennes 1 et membre de FAIR (Forum pour d’Autres Indicateurs de Richesses).

Pierre Maille, Président du Conseil général du Finistère participera à cette rencontre.

Inscription

Vous êtes invités à vous inscrire par courriel
Entrée gratuite dans la limite des places disponibles.

Quels enjeux de développement pour demain ?

Cette rencontre-débat, organisée par le
Conseil général et la Chambre régionale de
l’économie sociale et solidaire de Bretagne,
est destinée à offrir une vision renouvelée de la richesse et du développement
des territoires, à un moment où la finance et l’économie mondiale doivent
affronter une crise sans précédent.

Si le Produit Intérieur Brut (PIB) est traditionnellement utilisé comme indicateur
pour mesurer la richesse d’un pays, de nombreux acteurs de la société civile,
militants associatifs et syndicaux, chercheurs et universitaires, s’interrogent sur
la pertinence de ce seul outil de pilotage économique et social des Etats et des
territoires. D’autres indicateurs peuvent nous aider à guider et à évaluer nos
choix, comme la prise en compte de la qualité de vie.

Depuis 2006, le Conseil général est engagé dans une démarche de
développement durable au travers de son Agenda 21, feuille de route qui guide
et éclaire les choix de la collectivité. Cette démarche, élaborée en concertation
avec nos concitoyens, permet au Conseil général de concilier les enjeux de
solidarité, de protection de l’environnement et de développement économique
pour contribuer au dynamisme et à l’attractivité du Finistère.

La définition de nouveaux indicateurs de richesse et de progrès social constitue
un enjeu de gouvernance et de citoyenneté particulièrement important pour
l’avenir des politiques publiques. Je souhaite que les acteurs territoriaux puissent
s’en saisir afin de contribuer à la création d’une société du bien vivre pour tous,
dans un environnement préservé et partagé.

Pierre MAILLE,
Président du Conseil général du Finistère

Programme

Posté le lundi 21 novembre 2011
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info