A Cambrai, les Richesses produites par les demandeurs d’emploi

Codes : démarche d’alimentation et lien social


Lancée par le Codes [1], la démarche « alimentation et lien social » doit permettre à des personnes à faibles revenus et / ou isolées, d’exprimer leurs besoins, leurs attentes et de faire émerger des initiatives collectives, socialement utiles, qu’elles réaliseront ensuite elles-mêmes.

Pour le Codes, il s’agit d’accompagner et d’aider à la réussite de telles initiatives, sans faire à la place.

Un article repris du site Nord-social, site d’informations sur l’économie sociale et solidaire publié sous licence Creative Commons

Du fait du développement de la précarité et de la baisse du pouvoir d’achat, de nombreux foyers ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Et ces difficultés concernent également l’alimentation. Les Restos du coeur, l’Epicerie sociale, les bons alimentaires les CCAS apportent un début de solution à leurs problèmes. Mais il est ensuite bien difficile d’en sortir.

A la suite de réunions, l’idée est née de favoriser l’émergence d’un groupement d’achats collectifs, avec la participation d’associations et d’organisations locales qui accueillent des personnes en situation de grandes difficultés sociales, financières, matérielles et culturelles.

Ce projet est entièrement géré par les bénéficiaires eux-mêmes, à savoir les usagers de Bio- cambrésis, une association spécialisée dans l’agriculture biologique), de l’Etape (une association d’insertion par le travail et le logement), de Cambrésis Tremplin (une épicerie sociale), du centre social Saint Roch, les adhérents de AC ! Cambrésis et les personnes hébergées à Aquar’ailes et au CHU (centre d’hébergement d’urgence de l’association Etape).

Dans le cadre de ce projet, il s’agit de permettre à des personnes à revenus très modestes de pouvoir acquérir des produits alimentaires de qualité à tarifs préférentiels, d’amener ces familles à tisser du lien social et à rompre avec leur isolement et de les aider à s’organiser pour une plus grande autonomie et une rupture avec l’assistanat.

Dans un premier temps, ces personnes ont fait la liste des types de produits qu’elles auraient aimé acquérir et des fournisseurs, producteurs et grossistes locaux. Puis le groupe des usagers volontaires a rédigé une lettre destinée aux différents commerçants pour expliquer la démarche et les objectifs poursuivis. Le groupe s’est ensuite entraîné avant de téléphoner aux fournisseurs potentiels et de négocier des tarifs préférentiels, rendus possibles par des commandes importantes en volume (elles sont livrées en vrac, sauf pour la viande qui est conditionnée en colis) et qui concernent surtout des produits de saison.

Tous les mois, les fournisseurs envoient leurs propositions de prix et de produits et la commande est faite lors de réunions qui ont lieu au local du Codes. La livraison intervient une fois par mois, le vendredi matin de 9 h à 12 h, une semaine environ après la commande et les bénéficiaires, qui sont tous demandeurs d’emploi, allocataires du RMI ou stagiaires en chantiers d’insertion, viennent récupérer ce qu’ils ont commandé.

L’argent transite par le Codes. Il encaisse les chèques et les fournisseurs sont ainsi garantis sur le caractère sérieux de cette opération. Une cinquantaine de familles sont impliquées dans ce projet, ce qui représente de 150 à 200 personnes. Elles réalisent ainsi des économies d’environ un tiers sur leurs dépenses alimentaires, tout en achetant des produits de qualité, de saison et en apprenant à gérer leur budget.

Le groupe, qui devrait s’élargir à d’autres foyers, va organiser un repas collectif à la fin de l’année et intégrer des produits pour bébé et des jouets à ses achats collectifs. Il a montré sa capacité à s’organiser et à mener à bien ce projet dans une bonne ambiance et dans le cadre d’une démarche partagée où tous et toutes sont sur la même longueur d’onde. Avec en prime, des relations harmonieuses entre les personnes, un développement de l’estime de soi, une prise de conscience de leurs propres compétences, une plus grande autonomie et une meilleure insertion sociale dans le quartier.

- Groupement d’achat collectif de Cambrai

  • 56, boulevard Faidherbe 59400 Cambrai - Tél. 03 27 78 98 47
  • Courriel : codesducambresis@wanadoo.fr
  • Site web : http://www.codesducambresis.fr/
  • Courriel AC ! Cambrésis : accambresis@wanadoo.fr

[1Codes : comité de développement de l’économie solidaire

Posté le samedi 9 janvier 2010