Compte rendu de la réunion

Cartes ouvertes au pays de Brest : réunion Chimère - Open Street Map du 16 décembre 2009

les projets de cartes libres à Plouarzel, Plougonvelin, Plouzané et Brest


Présents :

  • Paul Philipot (Association Paysage pour Plouzané)
  • Jean-Claude Hervé (Contributeur Wiki-Brest)
  • François Vigouroux (BMO-service SIG)
  • Yann Fãnch Kernéis (Conseiller communautaire BMO en charge des déplacements doux)
  • Michelle Baert (Association Maison du libre)
  • Louis-Julien De La Bouëre (Animateur multimédia Plouarzel)
  • Cécile Bothorel (Habitante Plouarzel)
  • Daniel Le Gléau (Association PHASE Plougonvelin)
  • Adrien Ferron (Association Vivre la rue)
  • Frédéric Poullaouec (Association Paysage pour Plouzané)
  • Alain Roudaut (Association Paysage pour Plouzané)
  • Steven Le Roux (Association Brest Wireless)
  • Nathalie Clouet (Ville de Plouzané-service informatique)
  • Michel Briand (Elu de Brest)
  • Frédéric Bergot (Ville de Brest-service internet et expression multimédia)
  • Gaëlle Fily (Ville de Brest-service internet et expression multimédia)

Excusés :

  • Antoine Beugnard (Elu de Plouzané)
  • Morgane Berder (Animatrice multimédia Plouzané)
  • Jérôme Kerdreux (Association Finix)
  • Serge Bathany (BMO-service circulation, sécurité routière)
  • Agnès Le Gléau (BMO-service circulation, sécurité routière)

------------------------- ------------------------- -------------------------

L’objectif de cette réunion est de recenser les projets autour d’Open Street Map sur le Pays de Brest, d’échanger sur les initiatives d’ores et déjà existantes, de faire émerger les envies de faire et de dialoguer sur les besoins autour de l’outil Chimère.

OpenStreetMap est un projet pour créer des cartes libres du monde sous licence CC-By-SA, en utilisant le système GPS ou d’autres données libres.

Chimère est un mashup, c’est à dire une application qui combine du contenu ou du service provenant de plusieurs applications plus ou moins hétérogènes.

Cet outil aiderait à visualiser des points d’intérêts patrimoniaux (fours à goémon, calvaires...), touristiques (circuits pédestres, nautiques...) sans surcharger le fond de carte général d’Open Street Map. Chimère permettrait grâce à un menu spécifique de rendre visible par le biais de logos et d’icônes les éléments pré-cités.

Présentation du projet de cartographie à Plouarzel

Le constat a été fait qu’il est compliqué d’utiliser des cartes propriétaires, de les imprimer et encore plus d’y ajouter des éléments.

La Ville de Plouarzel a fait le le choix, en découvrant le projet Open Street Map, d’impliquer la commune dans la création de sa propre carte. L’animateur multimédia a organisé deux carto- parties sur deux week-end différents, rassemblant pas moins de 50 personnes. Les habitants (particuliers, associations de randonnée et de vélo, secteur enfance-jeunesse ...) se sont fortement impliqués dans ce projet en participant à ces évènements munis de GPS et appareils photos. En plus de construire de manière collaborative la carte communale le projet leur a permis de redécouvrir leur commune par quartier ou thématique et de créer du lien social.

Les autres communes (Guilers, Plougonvelin, Porsmoguer...) se sont également intéressées au projet puisqu’un tiers des participants n’habitent pas Plouarzel.

Il est important de souligner que la majorité des personnes présentes ne sont pas des techniciennes mais des personnes soucieuses de participer à la vie de leur commune et d’apporter leur pied à l’édifice sur un projet commun. Quelques personnes plus à l’aise avec la technique ainsi que l’animateur ont pu accompagner les personnes à importer leurs données à Open Street Map. Ces dernières ont souhaité aller au bout de leur engagement sans faire l’impasse sur la partie technique malgré leur éloignement concernant les usages liés aux nouvelles technologies.

Plouarzel est à présent la première commune française a être intégralement cartographiée dans Open Street Map.

Autres envies sur d’autres communes

L’idée séduit d’autres collectivités puisque Plouzané a en tête de reproduire cette initiative et de construire elle aussi sa carte de manière collaborative.

Plouzané souhaite référencer les arbres anciens plantés sur la commune et pourquoi pas les arbres enlevés dans un esprit de devoir de mémoire.

Plougonvelin aimerait impliquer l’association PHASE (Plougonvelin, Histoire et Avenir, Souvenirs et Ecoute) dans le tracé d’itinéraires.

Application chimère

Au bout d’un moment les limites sont atteintes sur Open Street Map lorsque l’on veut faire figurer beaucoup de tracés. Il est difficile de faire apparaître des sentiers, circuits de randonnées et réseaux (eau, assainissement, télécommunications ...) par dessus des routes déjà existantes.

Certaines informations factuelles sont présentes sur Open Street Map, comme les escaliers près de bâtiments qui peuvent avoir un intérêt commun en terme d’accessibilité. Alors que les circuits pédestres et fours à goémons ont un intérêt plus local et trouveraient plus leur place sur chimère.

Etienne Loks de l’association rennaise Guilliver a animé un atelier de présentation de l’application Chimère lors des rencontres Brest en biens communs en octobre 2009. Etienne a été sollicité par le service Internet et expression multimédia afin de proposer quatre cartes chimère pour : Plouarzel, Plouzané, Brest et BMO. Il s’agit pour l’instant d’une expérimentation grâce à un financement de la Ville de Brest dans le cadre du projet « Internet et Multimédia en pays de Brest, usages innovants et lien social sur les territoires » co-financé par la Région Bretagne. Si l’outil est retenu après cette phase d’expérimentation il sera possible d’héberger l’application et de dupliquer d’autres cartes, selon les demandes émanant de projets associatifs, communaux ou intercommunaux.

Steven Le Roux, contributeur assidu d’Open Street Map, a accompagné le public vers la découverte d’Open Street Map lors d’un atelier en juin 2009. Il tient à attirer l’attention sur le risque de cloisonnement des quatre cartes.

En effet pour lui il est dangereux de ne pas regrouper les quatre cartes sur une seule, car le public risque de pas s’y retrouver puisqu’il devra naviguer entre quatre URL différentes. Il présente un exemple qu’il a réalisé à l’adresse suivante :

http://map.brest-wireless.net/chimere/

Un menu permet, sur chimère, d’accéder à telle ou telle données depuis des cases à cocher.

Michel Briand estime que des besoins spécifiques peuvent être exprimés 1, ainsi plusieurs menus sont possibles pour une même commune selon des projets associatifs distincts (patrimoine, randonnée...).

Il apparaît aussi des demandes de menus différents selon les communes (celui de Rennes est différent de celui de Brest) chacune ayant sa spécificité et ses propres centres d’intérêts. Il est important que chacun développe son projet en lien avec sa culture et des acteurs impliqués.

Pour autant un consensus est trouvé afin qu’il existe une carte commune Pays de Brest, car les entrées touristiques, manifestations, multimédia (localisation de bornes wifi ou des espaces multimédia), etc ...concernerait l’ensemble du territoire. Il reste cependant à savoir comment présenter un menu qui corresponde à tout le monde et ne noie pas les petites communes dans une multitude de points d’intérêts qui ne concerne pas leur territoire.

Par contre la carte de Plouarzel subsisterait pour l’instant étant donné l’état d’avancement du projet cartographique, il est important d’aider rapidement les communes qui sont prêtes et qui ont des besoins recensés.

Steven Le Roux propose de se mettre en lien avec Etienne Loks afin de convenir ensemble des besoins en développement. Depuis la réunion du 16 décembre, Steven a déjà contacté Etienne qui a pris en compte la demande de développement et étudie la faisabilité de son côté. Steven précise que l’installation est une procédure qu’il maitrise et propose de le faire lui-même.

Un petit groupe pourra se mettre en place pour réfléchir sur un menu générique autour du Pays de Brest.

L’adresse du projet chimère pourrait être du type : http://carte-paysdebrest.net, cela reste en discussion.

Points divers

Le cadastre

François Vigouroux, responsable du service SIG, explique que l’intégralité du plan cadastral de BMO a été importé dans OSM, territoire dont il a la charge.

En ce qui concerne le Pays de Brest, un courrier est en cours d’envoi à l’association du Pays de Brest afin de demander aux présidents des sept communautés de communes de déverser les données cadastrales dans OSM.

Michel avance l’argument que si les collectivités locales sont prêtes à donner le cadastre à des entreprises marchandes de GPS (Tom-Tom, Garmin...) pourquoi ne pas le rendre accessible à tous en les mettant en partage sur OSM.

Une annonce parue sur internet à l’adresse suivante http://linuxfr.org/2009/01/26/24929.html fait état de l’accord donné par la DGFiP (Direction générale des finances publiques) d’utiliser le cadastre français dans OSM.

La multiplication des SIG

François Vigouroux souligne également la difficulté de tenir à jour des bases de données de rues, en effet beaucoup de structures comme la poste et le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) ont mis en place un Système d’Information Géographique mais sont confrontées à des manques en terme de mise à jour, d’où l’intérêt d’amener un maximum de personnes à s’approprier et à participer au projet collaboratif OSM.

Circuits de randonnées GR et PR

Louis-Julien De La Bouëre souligne que la collaboration avec la fédération française de randonnées pédestres est compliqué. La fédération garde la propriété de ses circuits avec la dénomination GR (Grande Randonnée) et PR (Promenade et Randonnée) qui sont soumis au droit d’auteur : GR©.

Pour autant serait-il possible de dénommer autrement les mêmes circuits, par exemple « Circuit de Mr untel » ?

Attention tout de même à la question de la responsabilité. Qui se porte garant des informations entrées sur le site ? On peut envisager comme sur Wikipédia une écriture collaborative qui n’engage pas l’association Wikimedia France.

Steven Le Roux précise qu’une association nationale sera prochainement crée sur le projet OSM.

Nouvelle fonctionnalité en lien avec les besoins de Plouarzel

La carte OSM dispose de plusieurs systèmes de rendu (Mapnik, OSMrender, Carte cyclable), Cécile Bothorel et les habitants de Plouarzel souhaitent que d’autres rendus soient disponibles. Mettre en valeur des monuments historiques pourrait avoir un attrait touristique, en grossissant par exemple des lieux emblématiques comme le menhir de Kerloas et le phare de Trézien, idem pour les circuits de randonnées.

Un rendu « Touristique » ou « Randonnée » pourrait être imaginé. Cécile travaillant à Télécom Bretagne (école d’ingénieurs dans le domaine de TIC) envisage de faire travailler des étudiants sur le sujet.

A venir

La Ville de Plouzané envisage d’organiser des ateliers et carto-parties sur la commune.

La prochaine réunion pourrait avoir lieu en février.

Doit-on créer une liste de discussion pour ce groupe de travail ? Ou utilisera t-on la liste Open Stree Map Bretagne : OSM-BZH ?

Télécharger le compte-rendu au format PDF
L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article5586.html

1 photos

Posté le samedi 9 janvier 2010
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info