Création Publique Internet

Avec la plateforme Création Public Internet construisons ensemble les modèles d’accès à la culture de demain


Un texte repris du site Création Publique Internet

Dans la perspective des assises de la création du numérique, qui se tiendront avant la fin de l’année, la plateforme Création Public Internet soumet une première proposition, respectueuse du [droit d’auteur, pour régulariser les échanges des œuvres numériques entre individus. Elle appelle également l’ensemble des acteurs de la création mais également de l’internet et des télécoms à se joindre au débat, pour aboutir à l’élaboration de modèles concrets et opérationnels.

Avec Hadopi 2, le gouvernement s’obstine et s’acharne à vouloir contrôler internet. Ce nouveau texte organise une surenchère répressive dangereuse et stérile qui ne rapportera pas un sous de plus à la création, voir même lui en fera perdre tant il apparaît évident qu’il est de nature à accroitre le malaise qui s’est déjà installé entre les artistes et leur public.

Il est urgent de changer de voie et de parvenir, par le dialogue et la concertation, à l’élaboration d’un modèle de diffusion des œuvres qui assure à la fois un accès pour tous à une culture diverse et un financement équitable pour les artistes/créateurs. Organiser cet espace de discussion est la raison d’être de notre plateforme et nous espérons que chacun saura y trouver sa place. Nous n’ignorons pas que le gouvernement a annoncé l’Organisation d’Etats généraux de la création et des industries culturelles. Cependant, nous craignons que cet événement, dont on sait déjà qu’il n’examinera que des points très précis, ne permettra pas d’aboutir à un changement de positionnement sur le numérique. Changements qu’appellent pourtant de leurs vœux de plus en plus d’acteurs des industries culturelles. Parmi les thèmes qui devront être abordés nous proposons de débattre d’une proposition concrète, dont le nom n’est pas arrêté : un financement mutualisé adossé à une licence collective autorisant les échanges des d’œuvres numériques entre individus. Une proposition plus détaillée est disponible sur notre site internet, nous invitons tous ceux qui sont intéressés à la commenter et/ou à nous contacter pour nous faire part de leur proposition. Conscient de l’incertitude et des craintes qu’éprouve l’industrie culturelle, contrainte de remettre en cause l’ensemble de son fonctionnement, nous proposons de dépasser l’illusion sécuritaire incarnée par l’Hadopi et de travailler ensemble à la construction de modèles de financement de la culture viable sur le long terme, respectueux des libertés individuelles et capable d’assurer une meilleure diffusion des œuvres culturelles œuvres culturelles.

Pour voir notre proposition cliquez ici

Contacts Presse :

Pour le cinéma : Juan Paulo BRANCO LOPEZ – Tel : 06.71.19.21.47 - brancojuan@gmail.com

La quadrature du net : Jérémie ZIMMERMANN : 06.15.94.06.75 et Philippe Aigrain : 06.85.80.19.31 contact@laquadrature.net

SAMUP : Guillaume DAMERVAL : 01.42.81.30.38 samup@samup.org

UFC-Que Choisir : Marie-Christine BRUMENT : 01.44.93.19.84 mcbrument@quechoisir.orgL’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article5182.html

Posté le mardi 7 juillet 2009
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info