Agir pour une appropriation sociale

Association Défi : un premier bilan des actions à Lorient et Lanester

Ordinateurs recyclés, accompagnement des personnes, numérique social


Voici une synthèse des premiers mois d’activité de l’association qui redémarre sur les chapeaux de roues en cette rentrée 2008 !

Excellente nouvelle, Les bénévoles sont plus nombreux chaque jour

et notre espace

multimédia propose des sessions d’initiation à l’informatique 3 jours par semaine !

Les nombreuses demandes d’ordinateurs nous renforcent dans l’idée de créer un atelier de reconditionnement sur le Pays de Lorient.

Le webzine sera très bientôt en ligne...

Je vous laisse découvrir tout cela dans ce bilan en ligne

Au sommaire :

  • Les ressources humaines, cœur de l’association
  • La structure
    • un véritable espace multimédia voit le jour
    • Un atelier de reconditionnement et un espace de stockage
  • Les actions
    • Création d’une filière de reconditionnement
    • Accompagnements et initiations à l’informatique
    • Expérience de « triple play social »
    • Utilisation de l’espace multimédia par les jeunes du quartier
    • Soutiens aux associations
    • Talents des Cités 2008 - Région Bretagne
    • ZeNews
  • En résumé
  • Dispositif Local d’Accompagnement
  • Adresse et contacts

Gilles Le Couster

Chargé de Mission de l’association

www.defis.info

contact@defis.info

1 rue Chateaubriand - 56520 Guidel

Tél : 02 97 65 31 34 ou 06 11 78 70 83

Extraits

Création d’une filière de

recondittionnement

Un ordinateur de 24 kilos accompagné d’un écran 17

pouces nécessite 1,8 tonne de matériaux dont 240 kg

d’énergie fossile (312 litres de pétrole environ), 22 kg

de produits chimiques et 1500 litres d’eau...

http://www.terra-economica.info/a30...

Véritable action de développement

durable, nous avons entamé la mise en

place d’une stratégie de reconditionnement d’ordinateurs sur le Pays de Lorient.

Nous préparons à la demande des ordinateurs destinés au prêt gratuit (avec

convention) qui s’adresse aux plus démunis : moins de 1500 € de revenus pour une

famille ou moins de 900 € pour une personne seule – chiffres basés sur des analyse du

CREDOC qui précise qu’a ce niveau de revenus les personnes ne peuvent s’équiper de

liaison ADSL.

Confirmer et augmenter cette action par un centre de reconditionnement ?

Dès l’acte d’achat organiser plusieurs vies aux parcs informatiques implique que de

nouveaux liens se tissent entre les différents acteurs du DD et des services

informatiques, fournisseurs, clients, usagers, recycleurs, déchetteries.

Comme les industriels, nous tirons avantage du traitement par lots (parcs de plusieurs

dizaines d’ordinateurs). L’économie d’échelle est très importante. Elle permet de recycler

jusqu’ à 70 % des parcs d’entreprises et de collectivités contre seulement 20 % des

ordinateurs des particuliers. Le traitement des déchets industriels est garanti, nous nous

engageons au respect des filières.

La création d’un centre de reconditionnement d’ordinateurs par une association ou

entreprise de réinsertion est un de nos projets car nous constatons que les bénévoles

souvent précaires qui nous ont aidé à l’atelier, ont tiré parti de cette expérience et ont

renforcé leurs savoir-faire...

Plusieurs entreprises et collectivités morbihanaises nous ont

accordé leur confiance :

la CAF, le CNFPT, Ville de Lorient (en cours), Vannes Golf Habitat,

Ford Lanester, Magasins Leclerc Lanester.

- Bilan : 130 ordinateurs en stock , 40 ordinateurs distribués à des

familles et personnes isolées sur le Pays de Lorient

- Projet : Créer un réseau de distribution d’ordinateurs

reconditionnés et d’un accompagnement adapté en collaborations

avec les collectivités, les associations, CCAS - centres sociaux et

services de proximité du Pays de Lorient.

Accompagnements et initiations Accompagnements et initiations à l’inforrmatique

Les bénévoles travaillent sans relâche

pour accueillir les personnes désireuses

de franchir ce « fossé numérique »

Un premier constat : 80 % de ce fossé est

de l’ordre d’une exclusion compensable en

quelques heures !

La première séance est structurée autour d’une

découverte de la structure physique de

l’ordinateur... passage obligé à l’atelier,

démonter toucher, expliquer.

Vient ensuite l’utilisation d’internet, le résultat

est immédiat, la mise en actes de ces

nouveaux mots : chat, mail, surf, web... le

sentiment d’exclusion s’estompe !

Pourtant de nombreuses scéances seront

nécessaires pour une bonne appropriation...

peu importe, l’enthousiasme est là et l’envie de

s’investir pour plusieurs mois

d’accompagnement est immédiat...

Confirmer l’appropriation par un prêt rapide d’ordinateur est une clé de voûte

du projet !

- Bilan : 30 accompagnements en cours ou réalisés...

Mise en place de VNC qui en cas de besoin (panne et cours à

distance) nous permet de prendre la main sur l’ordinateur et

d’apporter une aide à distance.

- Projet : Un partenaire nous propose un Tableau Blanc Interactif. Il

nous permettra d’améliorer les initiations en réalisant des

informations collectives, les usagers pourront participer en

cliquant et en écrivant directement sur le tableau numérique !

Pour les publics exclus, les sans claviers, une autre démarche hyper

contextualisée est nécessaire. Il s’agit d’abolir les barrières culturelles et

psychologiques pour faire découvrir que l’e-inclusion est possible et

souhaitable. La durée, le temps qu’il faut, le lien social, la mixité, le métissage

des publics sont des facteurs critiques de succès.

Expérience de « triple play social »

à la demande de BSH Quartier HLM Normandie-Niémen à

Lanester

BSH ’Bretagne Sud Habitat’ « connecte 48 logements » en novembre 2007

La société Comminter de Rennes propose dans ces

logements une connexion internet à partir de

3,5€/mois.

Depuis BSH est en voie de connecter d’autres

logements de son parc social avec pour ambition

la couverture exhaustive à terme de ses milliers

d’appartements.

Nous intervenons auprès des habitants de

la résidence HLM pour le processus de

découverte et d’accompagnement

(premiers pas, navigation Internet,

logiciels...) et bien entendu le prêt gratuit

de matériel le cas échéant.

- Bilan : Les logements BSH du quartier atteignent le niveau

national d’usage d’internet ! Soit plus de 50 % dès la première

année.

- Projet : Le partage de la connexion internet est un modèle

économique viable. Il sera appliqué à de nombreux parcs de

logements. Nous continuerons ces expériences avec nos

partenaires.

Nous n’avons aucun doute que le fossé et ses exclusions

coûtent déjà très cher (la france est en 22 ème position

mondiale dans les usages d’internet) il est important de

financer son recul et d’explorer des solutions comme le partage

d’ADSL en courant porteur ou par coaxial comme le réalise la

Sté Comminter.

Mais les cables à eux seuls ne suffiront pas !

Un accompagnement et les prêts d’ordinateurs seront nécessaires !

L’adresse originale de cet article est http://www.a-brest.net/article4243.html
Posté le mardi 14 octobre 2008
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info