18 pôles territoriaux de coopération économique sélectionnés pour une expérimentation nationale


L’objectif des PTCE est de favoriser des regroupements d’acteurs variés au service de projets ESS.

Parmi les plus avancés, le Pôle Sud-Rhône-Alpes regroupe sur un même lieu un ensemble d’acteur de l’ESS de la Drôme : groupe Archer, Coorace, Cress Rhône Alpes, Adie...

En Bretagne "historique", trois pôles ont été retenu pour l’expérimentation.

Article rédigé à partir de l’article d’Emilie Zapalski sur http://www.localtis.info/ et des travaux du http://www.lelabo-ess.org/

Suite à l’appel à projet lancé par le groupe de travail, le Labo a reçu plus de 150 dossiers ce qui témoignent du foisonnement d’initiatives et de projets de coopération et de mutualisation économiques. Ce résultat fait dire au Labo que "les PTCE ne sont plus des phénomènes isolés, et ont passé le stage de l’émergence, avec concrétisations et résultats dans l’apport au développement des territoires et l’innovation sociale.".

L’idée des PTCE est de regrouper sur un territoire

  • des initiatives d’entreprises et de réseaux de l’ESS,
  • des PME responsables,
  • des centres de recherche,
  • des organismes de formation et
  • des collectivités locales,

Pour favoriser les coopérations et mutualisations au service de projet du domaine de l’ESS.

Un cadre national pour répondre à des enjeux majeurs

Le Labo de l’ESS réitère les défis des PTCE

  • atteindre une taille critique pour répondre à une demande croissante de services de proximité, de consommation responsable et investir dans l’innovation sociale ;
  • créer, reprendre et pérenniser des activités tout en sauvegardant des emplois dans un contexte de crise ;
  • faire face à la rationalisation des finances publiques et s’organiser face à la mise en concurrence croissante des SIEG.

Aujourd’hui, les PTCE sont principalement soutenu par des fonds privés et des collectivités territoriales. Le développement et le changement d’échelle nécessite un cadre national de reconnaissance et de soutien.

Les leviers possibles vus par le Labo pour développer les PTCE

  • Mise en place d’une expérimentation nationale (dotation financière, recensement et caractérisation des pôles, capitalisation, réseau de professionnels, guide et site web ; aide au démarrage des pôles... ;
  • Inscrire les PTCE dans les politiques publiques d’innovation, de création d’activité et d’emplois, d’aménagement du territoire et de décentralisation.
  • De faire des PTCE un levier d’une politique nationale de l’ESS
  • Généraliser le soutien aux PTCE par les collectivités territoriales.

Quelques exemples d’initiatives qui fonctionnent

Le référentiel d’action d’un PTCE - pôle territorial de coopération économique

Extraits
Ce référentiel permet de repérer le profil d’un PTCE à un instant déterminé et par là-même la diversité des PTCE, les caractéristiques communes à certains PTCE (pôle urbain, filière de productions, lieu urbain, lieu rural, etc.) et leur unité complexe autour de valeurs partagées et d’une éthique. Il a été élaboré en trois étapes selon une approche sémantique à partir de deux sources pertinentes [...]

Le référentiel d’action d’un PTCE propose une description de son positionnement spécifique à partir d’une structure arborescente en 3 niveaux. Celle-ci s’appuie sur 3 objectifs généraux centrés sur le territoire, les coopérations et la dynamique économique, précisés en 9 objectifs principaux1 eux-mêmes déclinés en 27 indicateurs généraux significatifs de l’action d’un PTCE.

Voir la description du référentiel

Télécharger la présentation du référentiel lors de la journée nationale du 25 juin 2012

Télécharger la présentation de Michel ADAM Coopérer et mutualiser entre organisations de l’ESS lors de la journée PTCE du 25 juin 2012

Les PTCE enclenchent des coopérations à une échelle de territoire, le bassin de vie que l’ESS savait mal fédérer. Q’il s’agisse des associations (CPCA et ses niveaux, etc.) ou des SCOP par exemple. Michel ADAM

Les critères INCONTOURNABLES de caractérisation d’un PTCE

  • une mixité d’entreprises et une réelle dimension économique (pas un centre de ressources institutionnel)
  • la taille (5 à 10 organisations)
  • une réelle stratégie du projet
  • une coopération intégrée entre les parties prenantes
  • utilité sociale reconnue d’une majorité des activités du PTCE
    *dimension temporelle longue de l’engagement
  • contractualisation économique
  • implication publique

Les critères à TESTER lors de la phase d’expérimentation

  • une localisation concrète visible du Pôle
  • une dimension d’expérimentation, de recherche-développement
  • une évaluation partagée du processus et des résultats
  • principe d’équivalence : statuts et gouverance démocratique du Pôle
  • appartenance active à l’ESS et à ses politiques
  • une dimension emplois significative
  • pour obtenir la LABELLISATION en tant que PTCE

Des PTCE témoins en Bretagne historique

Télécharger la liste des PTCE témoins.

Posté le vendredi 29 juin 2012
©© eco-co-sol, article sous licence creative common (cc by-nc-sa) info